Procès en appel de l’ex-président tchadien : Les avocats de Habré plaident l’annulation de sa condamnation | www.igfm.sn
jeudi, 8 juin 2017
               
Accueil / xL'OBSERVATEUR / société / Procès en appel de l’ex-président tchadien : Les avocats de Habré plaident l’annulation de sa condamnation

Procès en appel de l’ex-président tchadien : Les avocats de Habré plaident l’annulation de sa condamnation

Procès en appel de l’ex-président tchadien : Les avocats de Habré plaident l’annulation de sa condamnation

 

L’OBS – Le procès en appel de l’ancien président de la République tchadien a débuté hier. Les conseils commis d’office de Hissène Habré souhaitent l’annulation de la condamnation aux travaux forcés à perpétuité de leur client.

 

Le procès en appel de l’affaire Hissène Habré s’est ouvert hier au Palais de Justice de Dakar. Les avocats commis d’office, Mes Abdou Gning, Mounir Balal et Mbaye Sène, avaient interjeté appel après la condamnation aux travaux forcés à perpétuité. Devant le juge Wafi Ougadeye et ses assesseurs, les avocats de la défense ont demandé l’annulation de cette condamnation. D’abord, ils ont sollicité le report de cette audience, formulé une demande pour la récusation du juge Bara Guèye, assesseur de cette Chambre d’Appel, et la dispense de comparution de l’accusé Hissène Habré.

Sur la récusation du juge Bara Guèye, les conseils de Hissène Habré ont expliqué que le juge a connu une affaire de diffamation dans laquelle l’ancien chef de l’Etat du Tchad était la partie civile. Ils accusaient des journalistes de l’avoir accusé d’avoir empoisonné son ancien ministre des Affaires étrangères, Idriss Miskine. Ils signalent que la justice internationale interdit à un magistrat de juger une affaire internationale s’il a déjà connu une affaire pénale connexe au niveau national. Ce qui est le cas dans cette affaire. Mais le parquet estime qu’il n’y a aucune connexité entre le présent procès et les faits de diffamation. Le Procureur des Chambres africaines extraordinaires (Cae) assure que Habré n’était pas impliqué dans cette affaire. Il a plutôt impliqué des journalistes qui, selon le juge, n’ont fait que leur travail. La Chambre a rejeté cette requête des avocats de la défense.

Sur la demande de dispense de comparution, la Chambre a constaté le refus de Hissène Habré de comparaître à l’audience, malgré la citation à comparaître qui lui a été envoyée. Elle a décidé de poursuivre le cours de ce procès. Par la suite, la défense présente ses moyens de défense. Elle a critiqué le procès en première instance et laissé entendre en résumé qu’il a été condamné sur la base de simples déclarations de témoins peu crédibles. La défense n’a pas manqué de jeter des pierres dans le jardin du premier juge. Les avocats de Habré estiment que la décision en première instance a été rendue avec une composition irrégulière, car le juge Hamady Diouf n’a pas fait 10 ans d’exercice, durée nécessaire pour siéger aux Chambres africaines extraordinaires (Cae). Pour la défense, Hamady Diouf n’a jamais siégé comme juge en 25 ans de magistrature. Il a toujours été parquetier. L’audience a été suspendue, elle reprend aujourd’hui.

MAKHALY NDIACK NDOYE

Un commentaire

  1. SODA MASSEUJE 78 4 24 41 54

    Je propose des massages paradisiaques pour une halte détente délicieuse frissons intense dans un endroit discret et propre ou nous fusionneront dans l’intimité délicatesse l’ambiance et la discrétion
    MASSAGE RELAXANT , DOUX ,TONIFIANT t, SPORTIF ,4 MAINS ,SAVONNAGE , CAJOLIN
    SOINS DU CORPS ( épilation, pédicure , manucure )
    Appelez au 77 181 19 99 / 77 561 71 83 yyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyy

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.