Procès Khalifa Sall – Les avocats de l’Etat s’opposent au renvoi | www.igfm.sn
vendredi, 5 janvier 2018
               
Accueil / ARTICLES / Actualité / Procès Khalifa Sall – Les avocats de l’Etat s’opposent au renvoi

Procès Khalifa Sall – Les avocats de l’Etat s’opposent au renvoi

Procès Khalifa Sall – Les avocats de l’Etat s’opposent au renvoi

iGFM – (Dakar) Le report du procès demandé par les avocats de la défense, évoquant la présence de 70 témoins, n’agrée pas ceux de la partie civile, c’est-à-dire, de l’Etat.

Ainsi, ils s’opposent de la manière la plus ferme au report, au point que Me Baboucar Cissé parle de dilatoire pour faire retarder le procès.

«On attend toujours la veille pour essayer de convoquer un renvoi. Cette affaire va traverser l’année judiciaire et c’est cela l’objectif visé par la défense de faire renvoyer l’affaire à deux mois. On ne va pas prendre 14 millions de Sénégalais pour venir témoigner. Les droits de la défense sont sacrés, mais il ne faut pas en abuser. Le tribunal doit retenir ce procès, car ils ne veulent pas aller au fond de ce dossier».

…Le procureur aussi

«Je connais les intentions. Tous les avocats constitués ont reçu les dossiers nécessaires, nous faisons du droit comme le dit l’article 194. Est-ce qu’il y a un Sénégalais qui ignore que ce procès aura lieu ce 3 janvier 2018. Devant le tribunal de grande instance, le code de procédure pénale ne permet pas aux avocats de citer les noms des témoins, car cela relève du procureur de la réplique ou de la partie civile. La défense ne peut produire que des témoins présents à l’audience».

La loi ne leur permet pas de citer des témoins, elle exige de les faire venir dans la salle et les proposer au procureur. Donc, dans le cadre du droit commun, la loi ne permet le principe de la citation, sinon, ils viendront nous citer un million de personnes».

Sekou Dianko DIATTA

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.