Le procès de Khalifa renvoyé au 23 janvier#La défense convoque Tanor, Niass, Amadou Ba… | www.igfm.sn
jeudi, 4 janvier 2018
               
Accueil / ARTICLES / Actualité / Le procès de Khalifa renvoyé au 23 janvier#La défense convoque Tanor, Niass, Amadou Ba…

Le procès de Khalifa renvoyé au 23 janvier#La défense convoque Tanor, Niass, Amadou Ba…

Le procès de Khalifa renvoyé au 23 janvier#La défense convoque Tanor, Niass, Amadou Ba…

iGFM – (Dakar) Le procès du maire de Dakar et de ses collaborateurs, poursuivis pour «association de malfaiteurs, escroquerie» portant sur des deniers publics, «faux et usage de faux et blanchiment de capitaux», renvoyé au 23 janvier prochain, sera riche en témoignages.

Le pool d’avocats de Khalifa Sall, dont un camerounais et quatre français, ont demandé et obtenu le renvoi, même si le juge Lamotte, a refusé cependant de leur accorder les deux mois demandés. En lieu et place, il n’a donné que 20 jours pour que tout soit fin prêt, notamment du côté des avocats qui viennent de se constituer, soulignant qu’un autre report ne peut plus être possible.

Me Khoureichi Bâ et Cie ont demandé dans leur correspondances, l’audition des témoins au nombre de 70 personnes, dont certains doivent s’exprimer sur les motifs de la caisse d’avance et les circonstances dans lesquelles elles ont bénéficié des fonds de ladite caisse.

Il s’agit entre autres d’Idrissa Seck, Ousmane Tanor Dieng, Moustapha Niasse, le ministre des Finances, Amadou Bâ.

Dans la seconde liste, les conseils de Khalifa Sall ont, selon l’observateur, été plus précis en citant les noms des personnalités à entendre dans le cadre de ce procès. Ils citent les noms de Moustapha Niasse, président de l’Assemblée nationale, Ousmane Tanor Dieng, président du haut conseil des collectivités territoriales (Hcct), Amadou Ba, ministre des Finances, Idrissa Seck et Abdoul Mbaye, anciens Premiers ministres, Aminata Tall, présidente du Conseil économique, environnemental et social (Cese), Pape Diop et Mamadou Diop, anciens maires de Dakar, Habib Sy, ancien Directeur de cabinet du Président Wade.

A retenir que les avocats de la partie civile, l’agent judiciaire de l’Etat et le procureur se sont opposés à cette demande formulée par les avocats de la défense. Ces différentes parties renseignent que tous les avocats qui se sont constitués dans cette affaire ont bien évidemment reçu l’avis. Sur ce, ils demandent au Président Malick Lamotte de retenir l’affaire.

Sekou Dianko DIATTA

 

Un commentaire

  1. khalifa doit sortir

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.