Rapport de l’Armp : Ces faits qui incriminent Cheikhou Oumar Hann

Actualité

IGFM – Cheikh Oumar Hann a laissé des traces au Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud). Il a été à nouveau épinglé par l’Armp. Sa gestion au niveau du Coud n’a pas été rose si on se fie au rapport 2017 de l’Autorité de régulation des marchés publics, publié hier jeudi.

L’ancien Directeur du Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud), devenu ministre de l’Enseignant supérieur et de la recherche a encore été cité dans le rang des mauvais élèves de l’Administration. Cheikh Oumar Hann s’est encore signalé sur un autre marché du Coud.

Le rapport de l’Armp a relevé un écart de 120 millions de FCfa entre ce qu’il a déclaré et ce qu’il a réellement exécuté pour un marché de fourniture de matériels et mobilier de bureau. Pour un marché de 19 millions de FCfa, Cheikh Oumar Hann déclare 140 millions de FCfa.

«Le montant estimé du marché dans le Plan de passation des marchés (Ppm) était de 140 000 000 FCfa, le marché a été attribué pour 19 116 000 FCfa. Nous n’avons pas reçu d’explication par rapport à cet écart», révèle l’audit de l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp) réalisé par KPMG, un réseau international de cabinets d’audit et de conseil exerçant dans 150 pays. A noter que la période couverte par le rapport fait partie de la gestion de Cheikh Oumar Hann, à l’époque Directeur général du Coud (août 2014-avril 2019).

JULES SOULEYMANE NDIAYE

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.