Rationalisation des dépenses : Macky dissout une quinzaine d’agences

Actualité

IGFM – Le chef de l’État, Macky Sall, va supprimer 15 agences sur une trentaine pour se conformer aux recommandations du Fmi (Fonds monétaire international) et après un erapport de l’Ige (Inspection générale d’Etat). Une décision qui entre dans le cadre de la rationalisation des dépenses publiques, note «L’As».

C’est ainsi que certaines agents et sociétés publiques comme le Cices, l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi des jeunes (Anpej), l’Agence pour le développement des petites et moyennes entreprises (Adepme), l’agence nationale de la maison de l’outil  (Anamo), l’Agence nationale de l’Aménagement du territoire (Anat), l’Agence pour la Promotion et le Développement de l’artisanat (Apda)…, n’existeront plus.

Elles vont devenir des établissements publics à caractère commercial et d’autres seront purement et simplement dissoutes, fusionnées ou voir leur compétences revenir à  des directions nationales existantes.

 

1 Comment

  1. Du courage qu’à même Monsieur le président. Dur trop dur même de diriger ce pays de par certaines pressions surtout internes .Et autres choses,il ya des gens qui nont jamais accepter personne et ils n’accepteront personne. C’est par ces actions dans d’autres pays Robert gueye ,Daddis Camara voulaient corriger les caractères ,mais malheureusement çà s’est passé autrement .Quelle Afrique!
    Juste un rappel même si c’est en dehors du sujet.
    Courage à nos présidents d’Afrique.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.