Rejao/Sénégal : la contribution de l’Omvs à la politique énergétique des pays membres | www.igfm.sn
vendredi, 17 novembre 2017
               
Accueil / ARTICLES / Actualité / Médias / Rejao/Sénégal : la contribution de l’Omvs à la politique énergétique des pays membres

Rejao/Sénégal : la contribution de l’Omvs à la politique énergétique des pays membres

Rejao/Sénégal : la contribution de l’Omvs à la politique énergétique des pays membres
Rejao/Sénégal : la contribution de l’Omvs à la politique énergétique des pays membres

iGFM – (Louga) – le Réseau des Journalistes pour les activités de l’OMVS (REJAO/Sénégal) engage la réflexion afin d’évaluer l’impact des ces différentes interventions de l’organisation sous-régionale sur la politique énergétique des pays membres et en particulier du Sénégal. L’Omvs met déjà à la disposition des Etats une énergie propre et bon marché  cédée à un prix très avantageux aux sociétés nationales d’électricité (moins de 40 FCFA le kwh), alors que le thermique produit est cédé à plus de 100 francs CFA.

Dans cette perspective l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal compte porter son réseau interconnecté de transport et de distribution d’énergie de 1.700 km actuellement à 4000 à l’horizon 2025. Ainsi, trois autres barrages sont prévus en Guinée (Koukoutamba, 297 mw, 181 mw, et Boureya, 114 mw) et deux au Mali (Gouina, 140 mw et Gourbassi 18 mw). Ces différents projets permettront de générer, à moyen terme, 826 mw supplémentaires d’hydroélectricité. Avec ces réalisations et les projets en cours (Manantali 2), le réseau interconnecté de transport et de distribution d’énergie de l’OMVS sera presque triplé.  La Politique énergétique commune (PEC) élaborée par l’OMVS, « devrait contribuer à résorber le déficit énergétique » dans les pays concernés et permettre à l’organisation commune à la Guinée, au Mali, à la Mauritanie et au Sénégal d’exporter de l’énergie dans la sous-région.

Pour une gestion intégrée et équilibrée des ressources énergétiques et pour mieux gérer les ressources en eau dans le bassin du fleuve Sénégal les pays membres de l’OMVS ont initié le Projet de Gestion Intégrée des Ressources en Eau (PGIRE) avec pour objectif de renforcer, à travers l’OMVS, l’intégration des pays riverains du Bassin du fleuve Sénégal par le développement des usages à buts multiples des ressources en eau et d’impulser la croissance et l’amélioration des moyens d’existence des communautés dans le bassin du fleuve Sénégal où le niveau de pauvreté sera réduit.

Le Réseau national des journalistes pour les activités de l’OMVS (REJAO-Sénégal) organise le 14 octobre à Sakal une journée porte ouverte de la centrale électrique. Cette activité entre dans le cadre de sa journée d’information sur la contribution de l’OMVS aux politiques énergétiques des Etats membres.

Khalil Ibrahima SENE

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.