igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Sonko, le nouvel homme fort de la région Sud

Présidentielle de 2019

IGFM-L’élection présidentielle de ce dimanche 24 février 2019 s’est déroulée dans une atmosphère saine et de fraternité dans les communes de Ziguinchor, Bignona et Oussouye. Ouverts à 8H, les bureaux de vote installés pour la circonstance dans la région, ont fermé leurs portes à 18 heures sur le territoire régional.

Le taux de participation qui serait pour l’heure de 62,24%, force est de constater que, dans les trois départements de la région, la coalition «Sonko Président» a raflé la mise.

Dans le département de Ziguinchor, dans tous les grands centres de la commune et centres témoins, la coalition «Sonko Président» a largement triomphé sur ces adversaires. Ce sont les centres de Landing Tamba et de François Ntab qui ont abrité plus de 6 000 électeurs.

Même son de cloche dans les centres des Hlm Néma, de l’école Amath Barry, la coalition «Sonko Président» y est sortie également victorieuse. Dans la commune de Bignona, sur les 23 817 inscrits, Ousmane Sonko a obtenu 8 678 voix soit 68,48%, Macky Sall 3 795 voix soit 29,94%, Idrissa Seck 3 88 voix soit 3,06%, El Hadj Issa Sall 58 voix soit 0,45% et Madické Niang 57 voix soit 0,44%.

Dans le département d’Oussouye, Ousmane Sonko a obtenu 2 462 voix, Macky Sall 2 232 voix, Idrissa Seck 91 voix, Madické Niang 26 voix et El Hadj Issa Sall 32 voix. Une victoire écrasante du leader de la coalition «Sonko Président» qui fait de Ousmane Sonko le nouvel homme fort de la région sud.

Abdourahmane Thiam

4 Comments

  1. C’est un autre candidat qui a su bénéficier ou profiter d’un vote identitaire.Les sudistes se sont reconnus en lui sans le jauger sur ses compétences à diriger le Sénégal.Et c’est là où cela devient grave.Si on y prend garde, le Sénégal adoptera les mêmes attitudes que les Guinéens qui, à chaque élection, se ruent dans les urnes pour choisir aveuglement des candidats de leurs appartenances ethniques.
    SONKO a de l’avenir devant lui mais son immaturité politique le désavantage.
    Laissons le temps au temps et j’espère que lors des prochaines échéances électorales, il n’aura pas à déclarer qu’il serait disposé à fusiller tous les anciens Présidents y compris l’actuel.C’est un discours déraisonnable.
    La communication a son IMPORTANCE et il ne suffit pas d’aligner des mots pour en faire des phrases, il sied aussi de les mesurer.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur Présidentielle de 2019

Aller vers HAUT