Un avion de ligne s’écrase près de Moscou, aucun survivant parmi les 71 passagers | www.igfm.sn
lundi, 19 février 2018
               
Accueil / International / Un avion de ligne s’écrase près de Moscou, aucun survivant parmi les 71 passagers

Un avion de ligne s’écrase près de Moscou, aucun survivant parmi les 71 passagers

Un avion de ligne s’écrase près de Moscou, aucun survivant parmi les 71 passagers

iGFM – Un avion de ligne s’est écrasé dimanche près de Moscou, tuant ses 65 passagers et six membres d’équipage. L’appareil avait décollé de l’aéroport Domodedovo. La piste terroriste n’est pour le moment pas envisagée par les autorités russes.

Un avion de ligne russe s’est écrasé, dimanche 11 février, peu après avoir décollé de l’aéroport de Moscou-Domodedovo. Aucun des 71 passagers et membres d’équipage n’a survécu, selon les services de secours cité par l’agence de presse russe Tass.

L’appareil Antonov An-148 de la compagnie Saratov Airlines avait décollé en direction d’Orsk, une ville de l’Oural. Il a disparu des radars deux minutes après le décollage, selon une source au sein de l’aéroport Domodedovo, et s’est écrasé dans le district Ramenski de la région de Moscou. Selon les agences russes, 65 passagers et six membres d’équipage se trouvaient à bord.

Le président russe Vladimir Poutine a présenté ses condoléances aux familles des victimes et ordonné la mise en place d’une commission d’enquête, a indiqué le Kremlin dans un communiqué. Le ministre russe des Transports, Maxime Sokolov, s’est rendu sur place, ont annoncé les médias russes.

Plusieurs causes envisagées

« Plus de 400 personnes et environ 70 véhicules de secours sont sur le lieu du crash » pour les recherches qui devaient se poursuivre toute la nuit grâce à de puissants projecteurs, selon le ministère des Situations d’urgence. Les recherches des corps et des débris, dispersés sur une zone très étendue, sont compliquées par la neige mais une boîte noire aurait déjà été retrouvée, selon un responsable régional du ministère.

L’avion, un biréacteur du constructeur ukrainien Antonov, l’An-148, n’a émis aucun appel de détresse avant de s’écraser, ont dit les enquêteurs. Parmi les pistes suivies pour expliquer ce drame figurent les conditions météorologiques, une erreur de pilotage et l’état de l’appareil, ont-ils ajouté. Mais une enquête criminelle a aussi été ouverte.

Depuis sa mise en service en 2004, ce modèle a connu au moins cinq incidents impliquant le train d’atterrissage, le système électrique et le système de guidage. L’appareil accidenté dimanche a commencé à voler en 2010, selon les informations de la correspondante de France 24 en Russie, Elena Volochine. Selon la compagnie Saratov, l’avion avait toutefois subi une révision technique complète en 2016.

 

france24

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.