igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Un élève en classe de CM2 tué par les fils haute tension de la Senelec

Société

IGFM – Électrocuté par les fils haute tension de la Senelec qui traversent sa maison familiale, le jeune élève Omar Diambang, en classe de CM2 à l’école privée «Espérance», âgé de 13 ans, a perdu la vie.

Le drame a eu lieu hier, vendredi 19 avril 2019, aux environs de 18H30 quand le jeune élève Omar Diambang, de retour de la mosquée de son quartier après la prière de17H, était monté sur le manguier qui surplombe sa concession familiale pour cueillir des fruits. Il détenait par devers lui un long bâton au bout duquel, il y avait un brin de fer qui devait lui permettre d’accrocher facilement les fruits (les mangues). Surpris, il va être foudroyé par les fils haute tension de la Senelec qui étaient nichés dans le manguier. Elève en classe de CM2, «Omar était un garçon pieux. Malgré son jeune âge, il  fréquentait, en compagnie de son oncle, jour et nuit la mosquée de notre quartier», témoigne, la gorge nouée, sous le couvert de l’anonymat, un des vieux du quartier de Néma 2. Confié à son oncle, Omar Diambang est arrivé à Ziguinchor il y a trois ans pour les besoins de ses études. «Dieu a donné. Dieu a repris. Nous ne pouvons que nous en remettre à Sa Volonté», explique, dans la tristesse, son grand frère Ousmane Diambang.

Informées, les autorités de la Senelec ont effectué un déplacement à la maison mortuaire pour constater les dégâts causés par les fils haute tension qui surplombent ce quartier populeux de Ziguinchor. Alertés, les soldats du feu n’ont pu effectuer le déplacement sur les lieux du drame. Parents, voisins et amis se sont mobilisés pour ôter du haut du manguier le corps sans vie du jeune élève qui a finalement été déposé à la morgue de l’hôpital de la Paix de Ziguinchor.

En montant sur le manguier, Omar  ne pouvait pas imaginer que  son destin avait déjà été scellé. Il était loin de s’imaginer qu’il avait rendez-vous avec la mort et qu’il serait happé par le courant électrique d’une puissance de 6,6 KW.  C’était l’émoi et la consternation pour son Directeur d’école, ses camarades du quartier et de classe qui faisaient le pied de grue dans sa maison dès que la triste nouvelle s’est répandue comme une trainée de poudre.

ABDOURAHMANE THIAM

4 Comments

  1. La SENELEC est responsable car les fils hautes tension ne doivent pas surplomber des habitations et d’autre part, la hauteur de passage ne doit pas être si basse a toucher un arbre

    • L’autre hypothèse est que les personnes se sont installées sous les pylônes de la Senelec en toute illégalité comme nous savons si bien le faire dans notre si cher Sénégal

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur Société

Aller vers HAUT