igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Violences faites aux femmes: « Il y a beaucoup de choses à faire »

Actualité

iGFM- Accentuer la lutte contre les violences faites aux femmes. C’est la mission que se donne le Sénégal, par la voix de la ministre de la Jeunesse, Néné Fatoumata Tall. Promesse faite lors d’un panel sur les jeunes à la Conférence internationale sur la population et le développement (CIPD) qui se tient depuis mardi à Nairobi, rapporte l’APS.

Les violences faites aux femmes, « c’est une réalité au Sénégal. Ces derniers temps, nous avons constaté que le phénomène a pris de l’ampleur, » regrette-t-elle avant d’admettre: « Nous avons beaucoup de choses à faire pour freiner cette situation. Au ministère de la Jeunesse, nous allons prendre les choses en mains pour booster la lutte« .

Faisant partie de la délégation sénégalaise dirigée par le ministre de l’Economie, de la Coopération et du Plan, Amadou Hott, la ministre Tall concède qu’il y a « beaucoup de choses à faire, » mais que « le Sénégal a aussi énormément fait en ce qui concerne l’autonomisation des femmes et des jeunes, la lutte contre les mutilations génitales féminines, et le développement économique et social« .

Mme Tall se réjouit: « Je suis très fière d’être ici. Ce sommet m’interpelle à plus d’un titre. D’abord, je suis venue porter la parole des jeunes, ensuite en tant que femme, certaines thématiques m’interpellent directement« . Et puis, « le Sénégal est venu jouer sa partition en tant que pays qui se soucie du devenir des jeunes et des femmes« .

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur Actualité

Aller vers HAUT