Violences politiques à Louga : les observateurs dénoncent | www.igfm.sn
jeudi, 20 juillet 2017
               
Accueil / ARTICLES / Actualité / Violences politiques à Louga : les observateurs dénoncent

Violences politiques à Louga : les observateurs dénoncent

Violences politiques à Louga : les observateurs dénoncent
Violences politiques à Louga : les observateurs dénoncent

iGFM – (Louga) – Les observateurs de la scène politique lougatoise n’en reviennent pas. Après avoir appris par la presse l’agression du président du conseil départemental de Louga par des nervis qu’on dit être recrutés par le maire Moustapha Diop, ces observateurs dénoncent.

En effet, comme l’atteste une vidéo publiée sur la page Facebook du député Amadou Mberry Sylla, ses partisans ont été pris à partie par des nervis qui ne voulaient pas les voir brandir les pancartes à l’effigie de Macky Sall et de leur leader. C’était lors de la visite du président Macky Sall à Louga. L’honorable Député s’en est sortie avec une blessure à la main droite qu’on dit être causée par une arme blanche.

Dans tous les cas, dira un de nos interlocuteurs, la violence est à bannir dans le champ politique à Louga. « Surtout si cette violence est le fait de personnes étrangères à la commune. Le maire, en premier, ne devait pas accepter que des gens qui n’habitent pas sa commune, viennent y installer la violence. Les jeunes de Louga n’ont jamais connu ces genres de violences » a-t-il conclu.

Son voisin qui suivait attentivement notre discussion s’en est mêlée : « L’image qui défilent sur une vidéo que moi même j’ai visionnée, n’honore pas ces gens qui sont censé nous diriger. Qu’ils soient conscients du rôle qu’on attendait d’eux en plaçant notre confiance sur leur personne. C’est le développement social et économique de notre commune et du département. En bas la violence » clame –t-il.

Cette autre personne qui compte apporter son témoignage a été témoin des faits : « j’ai vu des policiers s’acharner sur des jeunes filles et garçons qui avait commis le seul tort d’avoir d’accueillir le président de la République en compagnie de leur leader. C’est déplorable. Il ne faut pas donner l’occasion à nos jeunes de se lancer dans ces genres de violence que la scène politique lougatoise n’a jamais connue. Les responsables politiques de la commune et du département doivent en être conscients, pour la stabilité de notre chére Louga » a-t-il plaidé.

Pendant ce temps, les partisans du député Amadou Mberry Sylla ne décolèrent pas et restent déterminés à mener le combat. « A la guerre comme à la guerre, puisqu’elle est lancée par l’autre camp. Nous nous laisserons pas faire » peut on lire sur la page Facebook d’une des partisans du président du Conseil départemental de Louga qui comptent porter l’affaire devant la justice.

Khalil Ibrahima SENE

 

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.