igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Wade à Ndiassane : les secrets d’une visite !

Actualité/Présidentielle de 2019

IGFM-Après une première ratée, Me Wade est venu hier présenter ses condoléances au Khalife général de Ndiassane, Cheikh Bécaye Al Bécaye Kounta, suite au rappel à Dieu du défunt Khalife, Mame Bouh Kounta. Très en verve, l’ancien Président a rappelé ses relations avec la cité religieuse, offert un cadeau au Khalife et tiré sur les soi-disant experts qui prennent le pays en otage.

Me Abdoulaye Wade était hier l’hôte de Ndiassane pour présenter ses condoléances au Khalife général, Cheikh Bécaye Al Bécaye Kounta, suite au rappel à Dieu du défunt Khalife, Mame Bouh Kounta. Attendu à 15H, c’est finalement à 19H passées de quelques minutes que l’ancien Président, coiffé d’un bonnet rouge sur un grand boubou bleu, surmonté d’une écharpe blanche, a foulé le sol béni des Kounta. Sous une forte canicule qui sévit en ces temps dans la localité et ses environs. Le Pape du Sopi était flanqué de ses lieutenants, notamment Oumar Sarr, Serigne Cheikh Mbacké, Woré Sarr, Doudou Wade, Mayoro Faye et El Hadji Guèye, entre autres. Dès l’annonce de son arrivée dans la capitale de la Khadria, quelques inconditionnels et badauds acquis à la cause du Pape du Sopi ont pris d’assaut l’esplanade de la Résidence de Ndiassane, construite et inaugurée le 15 novembre dernier, par le président de la République, Macky Sall. Après avoir été reçu par le staff du marabout, conduit par son porte-parole, Abdourahmane Kounta, Wade a eu un tête-à-tête avec le Khalife général de Ndiassane. Avant de rallier le domicile du défunt Mouhammed Al Kounta pour compatir avec la famille de son «ami».

Ndiassane tempère Wade !

La cité religieuse ne pouvait rester muette ou croiser les bras face au climat tendu en cette période de campagne électorale. Ndiassane a voué aux gémonies toutes formes de violence. Et prédit la paix pour des élections apaisées. Avec tact, la voix des Khadres à inviter le Président Wade, apôtre de la paix, à continuer sur cette même lancée. Abdourahmane Kounta, porte-parole du Khalife général de Ndiassane : «Me Wade, tu es chez toi. Ndiassane est ton fief et celui de tout le monde. C’est une terre de religion. Personnellement, tu as toujours eu de la considération pour notre famille. Donc, sois le bienvenu parmi nous. Le Khalife prie toujours pour la paix et la stabilité du pays, qui sont les piliers du développement. Nous savons que, quand tu étais à la tête du pays, tu as toujours été un artisan de la paix, ici et partout ailleurs. Et tu as toujours œuvré dans ce sens.» Ecoutant religieusement ces mots, le Secrétaire général du Parti démocratique sénégalais a acquiescé. Avant de laisser la voix de Ndiassane continuer de plus belle. «Ta venue n’est pas fortuite, tu es un habitué de la ville. Car, quand tu venais dans cette localité, il n’y avait rien par ici. Ta visite nous honore. Puisque tu pouvais ne pas te déplacer. Mais malgré tes charges, tu es venu présenter tes condoléances», s’est réjoui Abdourahmane Kounta.

Aucune consigne de vote du Khalife

C’est clair. Le Khalife général des Khadres n’a pas donné de consigne de vote et n’en donnera guère. Cheikh Bécaye Al Bécaye Kounta reste neutre et ne supporte ni le pouvoir ni l’opposition. Son porte-parole a tenu à le dire à qui veut l’entendre. «Tous les Sénégalais sont de la famille du Khalife. Il prie pour tout le monde, sans distinction. Au delà de la religion, la famille a le droit de faire son choix, de se positionner. Mais, le marabout n’a pas de parti, il appartient à tous et prie pour tous», a éclairé, Abdourahmane Kounta, devant la délégation de Me Wade.

IBRAHIMA KANDE

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur Actualité

Aller vers HAUT