4400 morts sur les routes migratoires vers l'Espagne (Rapport)

mardi 4 janvier 2022 • 516 lectures • 0 commentaires

International 3 semaines Taille

4400 morts sur les routes migratoires vers l\'Espagne (Rapport)

PUBLICITÉ

iGFM-(Dakar) 2021 est l'année la plus meurtrière sur les routes migratoires qui mènent à l'Espagne, selon Caminando Fronteras. L'ONG a recensé plus de 4000 migrants morts ou disparus durant l'année passée, c'est deux fois plus qu'en 2020

Actif depuis 2002, le collectif Caminando Fronteras publie ce lundi son rapport annuel des victimes des routes migratoires de la frontière Euroafricaine. Selon l'ONG, plus de 4000 personnes ont disparu l'an dernier en tentant la traversé vers l'Espagne. C'est deux fois plus qu'en 2020.

PUBLICITÉ


En moyenne, 12 personnes disparues par jour sur les routes migratoires vers l'Espagne

PUBLICITÉ


Chaque année, cette ONG dresse le bilan des victimes de drames migratoires grâce aux appels de migrants ou de leurs proches sur ses numéros d'urgences. En 2021, 4404 personnes ont disparu sur les routes migratoires vers l'Espagne, soit en moyenne douze personnes par jour. 


C'est deux fois plus qu'en 2020. À cette époque déjà, 2 170 personnes étaient mortes ou disparues en tentant de rejoindre l'Europe via l'Espagne. Des nombres tragiques qui font de 2021 l'année la plus meurtrière depuis 2015 et le début des rapports de l'ONG Caminando Fronteras. 


L'organisation souligne également la féminisation des routes migratoires vers l'Espagne : en 2021, 628 femmes et 205 enfants sont morts ou disparus en tentant de rejoindre l'état espagnol.


Cette année, le bilan de l'ONG espagnole est bien supérieur à celui de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). Cette dernière a recensé au moins 1279 morts ou disparus à travers les quatre voies empruntées pour rallier l'Espagne. 


Mais pour l'ONG onusienne aussi, 2021 est une année noire, l'année la plus meurtrière depuis 1997 selon ses données et celles de l'ONG espagnole APDHA. 

Cet article a été ouvert 516 fois.

Publié par

Birame Ndour

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial