500millions à 3D,400millions à Aftu,100 millions aux ‘‘cars rapides’’… L’Etat renfloue les transporteurs, mais les avertit

Economie

iGFM – (Dakar) Le Ministre des Transports terrestres, El Hadji Omar Youm, qui s’est réuni avec les acteurs de son secteur, les a informés que, par ordonnance adoptée en Conseil des ministres, les sanctions contre les violations des interdictions et restrictions prises pour lutter contre le Covid-19, ont été renforcées.

Ainsi, ces violations seront punies d’un emprisonnement d’un à cinq ans et d’une amende allant d’un million à cinq millions F Cfa sans possibilité de sursis et l’amende ne pourra pas être inférieure à un million de francs CFA.

Aussi toute personne qui utilise un véhicule privé pour faire du transport public de passagers en violation de la réglementation en vigueur sera sanctionnée par les mêmes peines.

Par ailleurs, le ministre a informé que le secteur des transports terrestres a bénéficié d’une première allocation de 5 250 000 000 de F Cfa pour les mois d’Avril, de mai et de juin. Le montant est issu du Fonds de riposte et de solidarité contre les effets du Covid-19.

Le montant a été réparti comme suit : Dem Dik 600 000 000 F Cfa par mois, Aftu: 500 000 000 F Cfa par mois ; les Gares routières 50 000 000 f Cfa Le transport Interurbain 400 000 000 F Cfa, les taxis 100 000 000 F Cfa, les cars rapides et Ndiaga Ndiaye 100 000 000 F CFA