Les Africains et le Ballon d’Or : 8 nommés, un vainqueur…

Sport

iGFM-(Dakar) En ce jour de remise du Ballon d’Or, Afrik-Foot s’est penché sur les rapports compliqués que les Africains entretiennent avec la prestigieuse récompense individuelle.

Créé en 1956, le Ballon d’Or récompense depuis 1995 le meilleur joueur du monde après avoir été dans un premier temps réservé uniquement aux joueurs européens. En 1995 d’ailleurs, dès cette première année d’ouverture, c’est un Africain, le Libérien George Weah, qui a remporté cette prestigieuse distinction. Sauf que depuis, entre l’Afrique et ce trophée, ce n’est pas le grand amour.

En effet, malgré leurs performances de premier plan avec des tops clubs et leurs multiples présences parmi la liste des nommés ni le Camerounais Samuel Eto’o ni les Ivoiriens Didier Drogba et Yaya Touré ne sont parvenus à accrocher le podium depuis le début du millénaire. Du coup, depuis Weah, le meilleur classement africain a été l’œuvre de Didier Drogba, 4e en 2007. Pas fabuleux… Et en cette année 2018 encore, avec le fiasco des sélections africaines à la Coupe du monde (5 éliminations en phase de groupes), il ne faut pas s’attendre à des miracles pour Mohamed Salah et Sadio Mané, les deux représentants du continent qui sont en lice.

Notons qu’à ce jour, 18 Africains ont eu l’honneur d’être nommés pour le BO, le dernier en date étant Salah cette année. Au niveau du nombre de présences, ce sont Drogba et Eto’o qui se partagent le record africain avec 8 nominations. Charge à la nouvelle génération de faire mieux !

Tous les nommés africains pour le Ballon France Football (d’après le recensement effectué par francefootball.fr)

– Nommés huit fois :

Didier Drogba (Côte d’Ivoire) : 17e en 2004, 14e en 2005, 8e en 2006, 4e en 2007, 21e en 2008, 9e en 2009, 9e en 2010, 8e en 2012. Samuel Eto’o (Cameroun) : 15e en 2004, 10e en 2005, 6e en 2006, 30e en 2007, 17e en 2008, 5e en 2009, 12e en 2010, 8e en 2011.

– Nommé cinq fois :

Yaya Touré (Côte d’Ivoire) : 28e en 2009, 12e en 2012, 12e en 2013, 14e en 2014, 12e en 2015.

– Nommés deux fois :

Pierre-Emerick Aubameyang (Gabon) : 11e en 2016, 21e en 2017.

Michael Essien (Ghana) : 22e en 2005, 24e en 2007.

Nwankwo Kanu (Nigeria) : 11e en 1996, 23e en 1999.

George Weah (Liberia) : 1er en 1995, 12e en 1996.

Nommés une fois :

Emmanuel Adebayor (Togo) : 12e en 2008.

Papa Bouba Diop (Sénégal) : 21e en 2002.

El-Hadji Diouf (Sénégal) : 21e en 2002.

George Finidi (Nigeria) : 21e en 1995.

Asamoah Gyan (Ghana) : 18e en 2010.

Victor Ikpeba (Nigeria) : 32e en 1997.

Fred Kanouté (Mali) : 11e en 2007.

Riyad Mahrez : 7e en 2016.

Sadio Mané (Sénégal) : 23e en 2017, ? en 2018.

Mohamed Salah (Egypte) : ? en 2018.

Anthony Yeboah (Ghana) : 23e en 1995.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.