Commandes d’armement du Sénégal en 2020 : Tout ce qu’il faut savoir

jeudi 1 juillet 2021 • 1173 lectures • 0 commentaires

Actualité 2 mois Taille

Commandes d’armement du Sénégal en 2020 : Tout ce qu’il faut savoir

Le parlement français a été tenu informé par le ministère des armées des exportations de la France en armement. Dans ce rapport rendu public début juin, les pays avec qui l’industrie française de l’armement a marchandé et les montants des transactions ont été révélés. Pour le cas du Sénégal, le document lu à Dakaractu a montré que depuis 2011, 361 millions d’euros, soit 237 milliards FCFA ont été dépensés même si les livraisons de matériel militaire ne dépassent pas pour le moment 64 milliards FCFA.

La lecture du rapport révèle qu’en 2020, le Sénégal a passé une commande de 217 millions d’euros 5142 milliards FCFA) en matériels militaires français. Un montant qui dépasse de loin les 35 et 75 millions d'euros de 2011 et 2018.
     
À première vue, cette forte augmentation des besoins de s’armer peut sembler surprenante, qui plus est dans un contexte de crise sanitaire mondiale qui aura mis à genoux les pays à faible revenu ou à revenu intermédiaire. « La Covid-19 a un impact significatif sur l'activité économique du fait des mesures de fermeture des frontières, de couvre-feu et de distanciation physique. La croissance du PIB est projetée à 1,1% pour l'année 2020 alors qu'elle était attendue à 6.8% », indique un rapport de GrantThornton sur les Impacts de la Covid-19 sur l’Économie du Sénégal.
 
Cette situation alarmante de l’économie n’a pas entamé la dynamique de la montée en puissance des forces armées décidées par les autorités depuis quelques années. En témoigne l’évolution déconcertante du budget du ministère des forces armées qui est passé de 226 163 983 560 CFA en 2020 à 335 347 961 390 FCFA en 2021, soit une augmentation de 129 183 977 830 FCFA. C’est plus de 50 % en valeur relative. « Les Forces armées ont entamé une phase de montée en puissance pour prendre en compte les nouvelles menaces. Cette posture nécessite un renforcement en personnels et en équipements adéquats déclinés à travers deux plans stratégiques : le Plan « Gaindé » pour les Armées et le Plan « REAGIR » pour la gendarmerie », justifie le directeur des affaires administratives de l’équipement et du Budget dans la présentation du budget 2021 des forces armées. Autant dire qu' « un État doit se donner les moyens d’assurer sa sécurité ».
 
Dans le monde, les États n’ont jamais été soucieux de leur sécurité. Le rapport du ministère français des armées révèle que « les dépenses mondiales de défense auraient augmenté de 3,9 % en 2020 pour atteindre 1,83 trillion de dollars ». « La crise économique provoquée par la pandémie de Covid-19 n’a pas affecté les budgets militaires des Etats, du moins en 2020 », précise le même document parcouru par Dakaractu. 
 
Toujours dans cette rubrique, il est rapporté que « les augmentations de défense des États-Unis et de la Chine ont ainsi représenté près de deux tiers de l’augmentation totale des dépenses mondiales de défense en 2020 ». L’Europe ne vient qu’en troisième position.
 
Dans la période 2016-2020, l’industrie de l’armement est contrôlée par les États-Unis, la Russie, la France, l’Allemagne et la Chine. 

Cet article a été ouvert 1173 fois.

Publié par

Ndeye Rokheya Thiane

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial