Le SNTPT dénonce la mauvaise gestion et la politisation de la Poste...

dimanche 2 mai 2021 • 389 lectures • 0 commentaires

Actualité 1 mois Taille

 Le SNTPT dénonce la mauvaise gestion et la politisation de la Poste...

iGFM - (Dakar) En ce 1er mai, journée de commémoration, de revendications et de lutte internationale mais aussi retenue comme fête du travail, le comité Sectoriel Poste du Syndicat National des travailleurs des Postes et Télécommunications (SNTPT) a marqué l’événement en mettant à nu leurs doléances et frustrations pour ainsi réguler leur secteur.

 


La Poste qui est une société nationale, mais aussi concessionnaire d'une mission de service public aujourd'hui supplée l'Etat au niveau de ses rôles régaliens au niveau des populations sénégalaises, partout où elles se trouvent au niveau du Sénégal. Cette entreprise est confrontée aujourd'hui à des difficultés financières qui ont comme résultante des tensions de trésorerie, selon le secrétaire général du SNTPT, Ibrahima Sarr.


"Nous interpellons aussi l'Etat sur sa responsabilité de contrôle à cette entreprise. Depuis plus de 15 ans, la Poste n'a pas fait l'objet de contrôle des corps habilités.


Cela laisse place à des gestions qui nous ont conduit à cette situation. Nous remarquons encore cette gestion, malgré la situation difficile" déplore-t-il. 


C'est pourquoi, dit-il, "nous invitons aussi la Direction générale de la Poste à faire preuve de beaucoup plus de résilience dans la gouvernance en faisant montre de bonne gestion. En banissant le népotisme, la gabégie et la politisation de notre entreprise.


Aujourd'hui, tous ensemble derrière les syndicats pour assurer la survie de notre entreprise d'où réside l'avenir de plus de 4000 employés". 


"Nous invitons l'Etat à accompagner davantage la Poste pour faire en sorte que la gestion soit assainie. Parce que c'est une entreprise en difficulté et on ne doit pas s'adonner à certaines pratiques et à certains actes de gestion que les travailleurs ont dénoncé au cours de cette cérémonie" dénonce M. Sarr.

Cet article a été ouvert 389 fois.

Publié par

Harouna Fall

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial