CAN 2023 : ces dates qui mettent la pression sur les sélectionneurs

vendredi 1 décembre 2023 • 1558 lectures • 0 commentaires

Sport 4 mois Taille

CAN 2023 : ces dates qui mettent la pression sur les sélectionneurs

PUBLICITÉ

iGFM (Dakar) Avant le 17 décembre, les sélectionneurs doivent envoyer aux clubs concernés, la convocation des joueurs qui participeront à la Can. Quatre jours avant, soit le 13 décembre, les noms des 55 présélectionnés doivent être sur la table de la Caf. Pour la liste définitive des 27, le deadline c’est le 3 janvier, soit à 10 jours du début du tournoi.

La Can 2023 approche à grands pas. A 43 jours de cette fête du football africain que la Côte d’Ivoire accueille du 13 janvier au 11 février 2024, les sélectionneurs des pays qualifiés ne dorment plus. Entre prier pour que leurs joueurs ne se blessent, planifier un dernier programme de préparation et cogiter sur la liste définitive, ils ont vraiment du boulot.

Il est vrai qu’entretemps, la Caf a pris une bonne décision en portant la liste des sélectionnés de 23 à 27. Une bouffée d’oxygène pour Aliou Cissé et Cie.

Mais ce geste de l’instance dirigeante ne fait pas baisser la pression du côté des sélectionneurs qui vont devoir aussi respecter deux dates importantes sur la route qui mène en Côte d’Ivoire.

En effet, Le Quotidien a appris que la Fifa a envoyé une circulaire aux fédérations des pays qualifiés pour la Can où elle fixe la date du 17 décembre 2023, comme dernier délai pour envoyer les convocations aux clubs des joueurs devant participer à cette compétition majeure.

L’instance mondiale a également souligné que les clubs auraient le droit d’empêcher un joueur de participer à la Can s’il ne recevait pas la convocation dans les délais impartis.

En fait, cette correspondance de la Fifa évitera tout litige entre les clubs et les équipes nationales, d’autant plus que le tournoi africain se déroulera en dehors de la fenêtre internationale. Cette annonce souligne l’importance de respecter les délais fixés par la Fifa pour garantir une coordination harmonieuse entre les clubs et les sélections nationales, en particulier compte tenu du fait que la Coupe d’Afrique des nations se déroulera en dehors de la fenêtre internationale habituelle.

L’équation du Boxing Day, prévu du 26 décembre au 2 janvier

Justement sur ce chapitre, il y a l’équation du Boxing Day. Si la France, qui a prévu sa trêve hivernale du 20 décembre 2023 au 17 janvier 2024, a différé pour cette saison ce rendez-vous de fin d’année, ce ne sera pas le cas pour la Premier League qui reste fidèle à «son» événement, avec un Boxing Day prévu du 26 décembre 2023 au 2 janvier 2024. Soit à 11 jours du début de la Can. Avec les mêmes conséquences par rapport à l’arrivée des «Anglais» de la Tanière (Kouyaté, Gana, Niakhaté, P.M. Sarr) en terre ivoirienne ; même si cette fois-ci, les «Arabes», Sadio Mané, Kalidou Koulibaly, Edouard Mendy, ne seront pas concernés.

Justement concernant la libération des joueurs, on se rappelle, en décembre 2021, avant la Can camerounaise, la Fifa avait exigé aux différents championnats de libérer les joueurs africains à la date du 27 décembre pour leur permettre de rejoindre leurs sélections pour la Can. Ce que les clubs anglais n’ont pas respecté en décidant de libérer leurs internationaux africains qu’après le Boxing Day, qui courait jusqu’au 3 janvier. Soit à 6 jours du début de la compétition.

On connaît la suite. Certains joueurs ayant regagné tard leur équipe, comme Sadio Mané ou Riyad Mahrez. Justement ces deux anciens de la Premier League peuvent dire ouf. Car ils ne seront pas concernés pour avoir migré en Arabie Saoudite. Ce qui pousse l’Algérien à déclarer : «Cette situation fait que j’arriverai en bonne forme à la Can.»

A noter que les listes de 27 doivent être envoyées avant le 3 janvier 2024, soit 10 jours avant le lancement de la 34e édition.

Un maximum de 55 joueurs, 30 jours avant la Can

Pour rappel, le mois dernier, la Caf avait aussi annoncé que chaque sélection qualifiée à la phase finale de la prochaine Can doit envoyer «une liste d’un maximum de 55 joueurs, 30 jours avant le tournoi final». En clair, avant le 13 décembre, Aliou Cissé va devoir déposer sur la table de la Caf ses 55 présélectionnés. Et là, il est aussi indiqué que la liste finale doit être composée des joueurs figurant sur cette liste provisoire de 55.

Un exercice moins compliqué que la liste définitive des 27 sélectionnés qui auront la chance de faire partie de la messe du foot africain. Et selon les modifications des règlements de la Can, si l’un des 11 joueurs indiqués sur la liste de départ n’est pas en mesure de débuter la rencontre pour cause de blessure ou de maladie, il peut être suppléé par un remplaçant éligible, à condition que les officiels de la Caf soient officiellement informés avant le coup d’envoi.

PUBLICITÉ


Avec Lequotidien

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 1558 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial