Ndongo Ndiaye, candidat à la Présidentielle de 2024: « Il ne faut pas que la victoire à la CAN soit l’arbre qui cache la forêt"

lundi 25 septembre 2023 • 517 lectures • 0 commentaires

Actualité 5 mois Taille

Ndongo Ndiaye, candidat à la Présidentielle de 2024:  « Il ne faut pas que la victoire à la CAN soit l’arbre qui cache la forêt

PUBLICITÉ

iGFM - (Dakar) L’ancien ministre conseiller en Sport du Président SALL, Ndongo NDIAYE a une autre vision du sport sénégalais. Une fois élu en tant candidat déclaré à la Présidentielle 2024, il va dérouler une politique sportive plus ambitieuse et inclusive afin de faire du Sénégal, « un pays de sport » et non un « pays de sportifs », comme c’est le cas, selon lui. 

« Il ne faut pas que la victoire à la CAN soit l’arbre qui cache la forêt. Il faut développer une bonne politique sportive à partir de nos communes en érigeant des infrastructures sportives de qualité afin d’intéresser les jeunes au sport au niveau des écoles par exemple et de les maintenir dans nos communes (…) Ma vision est de construire des stades gazonnés dans des salles de sport », a-t-il répondu à l’émission « Jury du Dimanche » du Groupe Emédias, dont il était l’invité de Aïssata Ndiathie FALL. 

PUBLICITÉ


Ndongo NDIAYE a également fustigé le choix du gouvernement de déléguer la gestion du stade Demba DIOP à la Fédération sénégalaise de Football (FSF). Il estime que le caractère mythique dudit stade devrait inciter l’Etat à le confier aux communautés elles-mêmes pour qu’elles puissent véritablement jouir du stade en développant par exemple le championnat populaire de football communément appelé « Navétanes ». « Ce stade est plein d’histoire et je pense qu’il faut donner sa gestion aux populations, qui n’y ont malheureusement plus accès et donc qui n’ont plus la possibilité d’y développer des compétitions régulières, profitables aux jeunes », a indiqué Ndongo NDIAYE. 

PUBLICITÉ


Il a par ailleurs annoncé la mise en place d’une Caisse de Sécurité destinée aux athlètes à la retraite, qui éprouvent d’énormes difficultés à jouir de leur retraite à l’image de Kène NDOYE, décédée dernièrement dans des circonstances peu élogieuses, pour une athlète d’aussi haut-niveau qui a porté partout dans le monde, les couleurs du Sénégal. « Il faut que les athlètes aussi acceptent de cotiser pour anticiper leur retraite », a-t-il toutefois indiqué. 


Réagissant à propos des récents échecs du Basket dans les compétitions internationales, il a estimé que le « Sénégal a longtemps dormis sous ses lauriers et s’est contenté de ses qualités et de son histoire » sans tenir compte des rigueurs qu’exige le basket mondial. Il a sous ce rapport proposé le « modèle soudanais » qui construit son basket autour des anciens et qui peut produire des résultats dans le moyen et long terme. 


En tant que Président élu, il ferait également de la lutte, un « vrai sport national » à la dimension de la NBA, en institutionnalisant le « drapeau du chef de l’Etat » et en développant une vraie économie autour de la lutte.          

Cet article a été ouvert 517 fois.

Publié par

Harouna Fall

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial