Visas de transit : L'Espagne corse les conditions d'entrée dans son territoire aux Sénégalais

vendredi 23 février 2024 • 3239 lectures • 0 commentaires

International 3 mois Taille

Visas de transit : L'Espagne corse les conditions d'entrée dans son territoire aux Sénégalais

PUBLICITÉ

L'Espagne a instauré le 19 février un visa de transit pour les titulaires d'un passeport sénégalais souhaitant se rendre dans un pays tiers via un aéroport espagnol.

Depuis le lundi 19 février, l'Espagne exige un visa de transit pour les titulaires d'un passeport sénégalais voyageant via un aéroport espagnol. Cette mesure a été introduite par le ministère de l'Intérieur pour empêcher les voyageurs de profiter d'une escale dans un aéroport espagnol pour demander l'asile dans le pays. Ce, suite à l'augmentation du nombre de personnes demandant l'asile à l'aéroport de Madrid.

L'initiative vise, selon «infomigrants», à endiguer un phénomène qui a provoqué le chaos, entre décembre de l'année dernière et janvier, à l'aéroport de Madrid Barajas, en raison de la surpopulation de migrants, principalement originaires du Sénégal et du Maroc, dans les chambres réservées aux demandeurs d'asile.

Fin janvier déjà, Madrid avait demandé à Rabat d'interdire aux titulaires d'un passeport sénégalais sans visa Schengen d'embarquer sur les vols à destination de l'Espagne jusqu'à l'introduction du visa de transit obligatoire, le 19 février.

Le nouveau visa de transit a été demandé par les syndicats de la police mais a été critiqué par des ONG, notamment la Commission espagnole pour les réfugiés, qui a affirmé que cette mesure «rend encore plus difficile l'accès des migrants à la protection internationale et met en danger la vie de milliers de personnes». 

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 3239 fois.

Publié par

Youssouf SANE

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial