"Yewi devra se plier à la décision du conseil constitutionnel et …», selon Ousmane Faye de MWS

dimanche 5 juin 2022 • 559 lectures • 0 commentaires

Actualité 2 mois Taille

PUBLICITÉ

iGFM-(Dakar) Les décisions rendues par le conseil constitutionnel sur les recours déposés par l’opposition continuent de susciter des réactions. Mais le leader de la coalition manko Wattu Senegal estime que ces décisions son claire et sans équivoque. «Le droit  a été dit», selon Ousmane Faye.

«Aucun candidat ne veut figurer sur une liste de suppléants, surtout ceux de Yewwi Askan wi (yaw) qui croyaient, mordicus, à l'avènement d'une probable cohabitation avec la grande majorité présidentielle. Au lendemain de la publication de la décision du Conseil Constitutionnel qui annule tous les recours introduits par les différents mandataires en lice, tout le monde est édifié désormais sur les candidats à la course des sièges de l'Assemblée, mais aussi sur la fausseté qu'entretenaient les membres de YAW  qui voulaient faire comprendre qu'ils ne participeraient pas aux législatives.», explique le responsable de MWS. 

PUBLICITÉ


Ousmane Faye d’ajouter : ''la liste des titulaires de Yewwi n'étant pas bonne, les suppléants vont devoir défendre les couleurs de leur coalition. Donc personne n'est écarté finalement et que Yewwi sera bien présente dans les départements pour compétir».

PUBLICITÉ


Estimant que le débat autour de la validité de la liste de Yewi est tranché, il précise:   
«Le droit a été dit et bien dit par les sages du Conseil Constitutionnel. Nous prenons acte de cette décision qui conforte la thèse que tout ce que disaient les responsables de l'opposition fond comme de la neige sous le soleil. Car, ils vont bien participer aux élections contrairement à ce qu'ils voulaient faire comprendre aux Sénégalais», dit-il. 



Jetant des pierres dans le jardin des responsables de Yewi, Ousmane Faye a persuadé que «désormais, toute manipulation ne sera plus possible et les vrais députés de Yaw sortiront de la liste des suppléants. Ça au moins c'est le principal enseignement qu'il faut tirer, comme qui dirait que le bon Dieu a tranché. Si d'éventuels fauteurs de trouble se mettent encore à faire tympaniser les Sénégalais, nous allons faire face. Nous estimons en effet que le droit doit être respecté par tous».


Il invite tout de même la coalition Yewi Askan Wi a respecter la décision du Conseil Constitutionnel. «Le Conseil Constitutionnel a confirmé ce que tout le monde savait déjà sur les erreurs de Yeww et qu'eux mêmes ont confirmé pour avoir reconnu les erreurs commises. Du moment que tout est clair maintenant, il faudra se plier à la décision finale et force restera à la loi. Nous n'accepterons pas qu'on installe le désordre dans ce pays. On est prêt et on fera face'' avertit Ousmane Faye.

Cet article a été ouvert 559 fois.

Publié par

Birame Ndour

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial