igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Abdoulaye Diouf Sarr promet d’appuyer la maman des sœurs siamoises

Actualité
IGFM- Ce lundi, le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, a promis d’apporter son appui à la maman des sœurs siamoises, séparées récemment par une équipe du Centre hospitalier national d’enfants Albert Royer, et dont l’une est décédée samedi.
Âgées de 48 jours au moment de l’intervention, mercredi dernier, les jumelles siamoises étaient reliées par le foie, le diaphragme et l’enveloppe du cœur.
Le ministre Abdoulaye Diouf Sarr, après sa visite à l’Hôpital, promet que la mère « sera appuyée comme il se doit, et tout ce qui est possible sera mobilisé pour que l’autre jumelle reste en vie, dans d’excellentes conditions.« 
Le ministre de la Santé et de l’Action sociale s’est déplacé à Albert Royer, pour « féliciter et encourager de vive voix l’équipe de chirurgiens, d’anesthésistes, de cardiologues et tous ceux qui ont pris part à l’opération des sœurs siamoises« . Et de déclarer: « Le Sénégal n’a aucun complexe à se faire en termes de ressources humaines« .
Au-delà de l’équipe du professeur Gabriel Ngom, chef du service chirurgie de l’établissement qui a mené l’opération avec succès, Abdoulaye Diouf Sarr a félicité l’ensemble du personnel de l’hôpital pour son engagement pour la santé des enfants. « Une enveloppe de 12 milliards de FCFA est dans le pipeline pour contribuer fortement à mettre le meilleur du matériel dans les structures de santé« , a assuré le ministre.
Selon le professeur Ngom, l’état de santé de l’autre bébé évolue « parfaitement bien, mais l’équipe reste sur ses gardes« . Il ajoute que « les bilans biologique et radiologique sont refaits pour s’assurer qu’elle se porte à merveille. Elle prend normalement ses biberons sans difficultés.« 
Un numériseur, une table de radiographie et un reprographe ont été remis au service de radiologie par le ministre de la Santé, à l’occasion de cette visite.
Avec l’APS

1 Comment

  1. Si le Sénégal n’a aucun complexe à se faire. Alors pourquoi nos leaders ont tous leurs docteurs en Occident?
    Le Sénégal a des ressources humaines de qualité mais ce sont les moyens qui font défaut. Cette dame doit recevoir une compensation financière adéquate et non les promesses d’un ministre
    Y a-t-il des organisations de droits de l’homme pour assister cette bonne dame. Merci
    Wa salaam

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur Actualité

Aller vers HAUT