Abdoulaye Diouf Sarr sur la lutte contre le covid-19 : « Si nous perdons la bataille de la capitale, … »

Actualité/Covid-19

iGFM-(Dakar) Le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, est plus que préoccupé par la propagation inquiétante du Covid-19 dans la capitale Sénégalaise. Invité de l’émission Jury du dimanche de iradio, il a encore tiré la sonnette d’alarme en soutenant que la multiplication des cas dans la capitale pourrait avoir des conséquences désastreuses sur la lutte contre la maladie.

« On voit une charge très importante de risque : c’est la capitale. Nous avons constaté que 73% des cas contaminés se trouvent à Dakar. On a remarqué aussi que la quasi-totalité des districts de Dakar sont touchés. On s’est dit qu’aujourd’hui, quand on analyse froidement ce virus, c’est un virus de capitale pour ce qui concerne notre pays. Perdre la main dans la capitale c’est perdre une bataille qui nous fait perdre la guerre. Et il faut de ce point de vue tirer la sonnette d’alarme. C’est ce que j’ai fait. Je suis persuadé que si on endigue la maladie dans la capitale, la situation va énormément changer », a indiqué le ministre de la Santé et de l’Action sociale.

A la question de savoir si ce relâchement noté à Dakar n’est pas la conséquence des mesures d’assouplissement prises par le chef de l’Etat lors de sa dernière sortie, il répond par la négative. « Pas du tout. Aucune mesure barrière n’a été allégée. Il n’y a pas eu d’assouplissement sur les mesures barrières telles que le port systémique de masque, le respect de la distanciation physique, le fait de sa laver systématiquement les mains, éviter les regroupements », a souligné le ministre.