Abdoulaye Ndour après son limogeage : « Je regrette… »

Actualité

IGFM- Limogé, hier, par le président de la République, Macky Sall, le désormais ex-Dage de la Présidence, s’est confondu en excuses avant de s’expliquer sur les propos qui lui valent un limogeage.

« Le 13 mai, à la faveur d’une interview clôturant un évènement culturel à Fatick, j’ai émis un propos et un jugement au sujet de la liberté d’expression dans l’Administration; particulièrement pour les corporations régies par des statuts spéciaux. Je regrette que mon propos, en cette circonstance, ait suscité l’émoi pour certains, et pour d’autres, provoqué une ire.

Ma volonté et mon intention étaient autres que de secouer un dogme encore vivace dans notre État et notre administration; je me dois d’admettre ainsi que ni le moment, ni le lieu, n’étaient point appropriés pour un sujet aussi sensible à plusieurs égards », dit-il dans un communiqué parvenu à la Rédaction de Igfm.

Il admet avoir commis une faute « pour qui sait ce que vaut l’obligation de réserve dans notre administration ; toujours cadrée dans ses repères fondamentaux ».

« Aux corporations et cadres d’activités affectés par mon propos, qu’ils trouvent ici mes profonds regrets. Qu’ils soient également convaincus que la perte du mot juste, tue souvent une intention, aussi sincère et généreuse soit elle. Mes convictions d’un Sénégal émergent restent vivaces. Ma foi en la vision du Président Macky SALL demeure incorruptible. Mes énergies politiques et administratives restent encore au service de la République », conclut-il.

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.