Affaire Diary: Le coup de gueule du comité créé par les Sénégalais de France

jeudi 21 janvier 2021 • 5992 lectures • 2 commentaires

Société 1 mois Taille

Affaire Diary: Le coup de gueule du comité créé par les Sénégalais de France

iGFM - Tantôt ce sont nos officiels qui communiquent des infos superficielles présentées comme ''rassurantes'', tantôt ce sont les médias étrangers, surtout français (repris au Sénégal), qui distillent des "éléments" supposés de l’enquête, ou des témoignages d'amis de Diary. Hormis cela, aucune information précise et officielle sur l'enquête. Et c'est pourtant sur cette base qu'une opinion est en train de pousser au sujet de Diary.

Mais, a-t-elle vraiment fugué ? Est-elle vraiment en sécurité en ce moment ? Les sénégalais établis en France membres du comité "retrouvonsDiary" ont craché leurs vérités hier, lors d’un live. Ci-dessous des extraits du discours poignant de Daouda Mbaye, un des leurs.


 


"Sa maman nous a confirmé il y a 24 heures
qu’elle n’a aucune information"


"Nous, par le canal d’un membre du comité, on a des informations chaque jour, venant de sa famille. Sa maman nous a confirmé il y a 24 heures qu’elle n’a aucune information de sa fille, au moment où l’opinion sénégalaise se permet d’affirmer des choses non fondées en disant qu’elle a fugué. D’autres même commencent à dire dans les réseaux sociaux qu’elle est allée avec son copain."


"Aujourd’hui si Diary était ma sœur de sang, je ne dormirais pas, parce que tout simplement il y a  énormément de choses qui se disent sur elle. Et ce n’est pas joli. Les sénégalais ne doivent pas dire cela. Nous avons tous connu Diary à travers les réseaux et la télé. On a entendu à maintes reprises son papa, sa maman, dire des choses sur elle et tu sais que cette fille est tellement attachée à sa famille qu’elle ne va jamais disparaître sans donner de nouvelles à sa maman."


"Même l’adresse email dont on parle n’est pas celle de Diary"


"Sa mère est dans une tristesse totale, dans une consternation totale. Elle est dans le désarroi quotidien, au moment où les sénégalais se permettent de dire qu’elle a fugué, qu’elle est chez son copain, qu’elle n’en peut plus de la pression. Une fille aussi mature, avec tout ce qu’elle a réalisé comme écrits, toutes les sorties qu’elle a faites, Diary peut-elle se dire : ‘‘je ne vais plus donner d’informations à ma maman’’. Que les gens réfléchissent."


"Ils se basent sur quelles pistes : Diary est en train de parler avec une de ses copines. Moi j’ai suivi cela. Mais, même l’adresse email dont on parle n’est pas celle de Diary. Moi-même je peux écrire un adresse email, envoyer un mail à sa copine pour faire taire les gens qui sont en train de  défendre la cause de Diary, comme toute personne peut avoir accès à son téléphone et envoyer des messages à des gens sur les réseaux sociaux et manipuler (…)"


"Le journaliste de ‘‘Jeune Afrique’’ m’a appelé quelques
heures avant d’écrire son article..."


"Le premier journaliste qui a  écrit un article est de ‘‘Jeune Afrique’’. Et il m’a appelé quelques heures avant d’écrire son article. Il cherchait à me soutirer des informations. Même lui n’était pas sûr, il me disait ‘‘j’ai entendu à la police’’. La police française est assez responsable pour ne pas balancer des informations à un journaliste pour qu’il aille écrire un article (…)"


"Nous sommes allés à la police du 13ème arrondissement ils nous ont fait savoir que pour que nous puissions communiquer sur cela et pour que la presse puisse communiquer, il faut un procès-verbal donné par la police. Et ce Pv a été transmis à nos autorités diplomatiques. Donc, s’il y en a qui ne veulent pas parler de ce dossier, ce sont nos autorités (…) Elles sont dans un silence total, dans un silence méprisant."


"S’il y en a qui ne veulent pas parler de ce dossier, ce sont nos autorités"


"Seules deux choses peuvent m’arrêter. Que les autorités nous disent clairement que ‘‘ Nous avons des informations selon lesquelles Diary a fugué, à partir d’aujourd’hui on arrête toutes les recherches et investigations’’. À la minute qui suit, je ne vais plus parler de Diary. Ou qu’elles disent à sa maman : ‘‘on a vu Diary’’. Qu’elles fassent tout pour que sa mère l’entende. Qu’elle soit apaisée. Mais  la maman de Diary a juré qu’elle n’a aucune information sur Diary.(…)"


"S’il y a quelque chose de louche dans ce dossier que les autorités sortent et le disent. Et si elles estiment qu’elles sont faibles pour mener ce combat, les sénégalais seront derrière eux pour les soutenir. Mais ce qu’elles font comme ça, augmente l’inquiétude des gens."

Cet article a été ouvert 5992 fois.

Publié par

Youssouf SANE

editor

2 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial