Affaire Sonko-Adji Sarr - Le Mouvement National des Handicapés Républicains condamne les violences

vendredi 19 mars 2021 • 344 lectures • 0 commentaires

Actualité 3 semaines Taille

Affaire Sonko-Adji Sarr - Le Mouvement National des Handicapés Républicains condamne les violences

iGFM - (Dakar) Le bureau du Mouvement National des Handicapés Républicains (MNHR) a tenu à se prononcer sur le développement de l’actualité nationale marquée par l’affaire du leader du parti Pastef Ousmane Sonko, à la jeune sénégalaise Adji Sarr.

Le bureau condamne, avec la dernière énergie, les violentes manifestations notées dans une affaire civile qui, à l’origine, oppose deux citoyens qui doivent être départis par la justice. Une situation qui a malheureusement dégénéré et causé onze (11) pertes en vies humaines et des centaines de blessés.


Dans ces circonstances douloureuses, le bureau du MNHR regrette fortement le sort de toutes ces victimes et présente ses condoléances attristées aux familles des disparus, tout en formulant des vœux de prompt rétablissement à ceux qui suivent des traitements à domicile ou dans les structures hospitalières.


Dans la même lancée, le bureau fustige le fait que les politiciens invitent les manifestants dans des mobilisations pareilles, et s’inscrivent, avec leurs familles biologiques, aux abonnés absents dans ces dits rassemblements par crainte des corrections des forces de sécurité. Mais tout de même, les responsables du mouvement des handicapés républicains appellent à la sérénité et au calme, après ces vives tensions qui ne doivent plus être constatées dans ce pays.


Se réjouissant de la qualité du discours d’apaisement prononcé par le Chef de l’Etat pour mettre fin à ces heurts, le bureau du MNHR salue la grandeur et le sens dépassement dont a fait preuve le Président Macky Sall qui a réussi à comprendre le message lancé par les jeunes sénégalais confrontés à des difficultés causées par les méfaits de la pandémie, avec de fortes restrictions qui entravent leur liberté d’actions et leur capacité à travailler convenablement. Dans cet ordre d’idée, le bureau du MNHR se félicite de la volonté du chef de l’Etat de dégager une enveloppe de 350 milliards FCFA, pour les trois prochaines années, afin de booster les activités économiques des jeunes sans emploi.


Tout en réitérant leur soutien indéfectible au Président Macky Sall pour avoir pris à bras le corps les problèmes de sa jeunesse, les responsables du MNHR lui décernent le satisfécit et leur encouragement pour avoir fait preuve de rigueur et de bravoure, mais surtout en refusant de se faire dicter ses obligations, et ne laisser personne empiéter sur ses prérogatives de Président de la République. Par ailleurs, le bureau félicite les chefs religieux pour leur médiation réussie, et leur demande, par la même occasion, de reprendre leur bâton de pèlerin pour faire comprendre à certains opposants de savoir raison garder en évitant de vouloir imposer à l’Etat ce qu’il doit faire.  


Par rapport aux fonds à dégager par l’Etat afin de lutter contre le chômage des jeunes, le bureau du MNHR rappelle aux autorités de réserver une place prépondérante aux personnes handicapées qui éprouvent aujourd’hui des difficultés énormes, surtout avec la pandémie qui a négativement impacté sur leurs projets et leurs activités. En effet, ils plaident plutôt l’ouverture d’un guichet unique où les fonds seront déposés juste pour leur permettre d’en bénéficier aisément et sans difficultés majeures.


Constatant l’inertie et le silence dont ont fait montre les responsables de l’APR qui, pourtant, ont tout bénéficié du chef de l’Etat, le bureau condamne ce manque de solidarité à l’égard du Président Macky Sall qui, à lui seul, a géré la situation, sans l’accompagnement de qui que ce soit. Cela prouve cet effort de bravoure et de solidarité qu’ils doivent encore lui prêter, car, il ne mérite pas un tel comportement de la part de ses responsables. Mais, le bureau du MNHR demande au chef de l’Etat de renforcer davantage le Ministre d’Etat, Mahmoud Saleh qui, selon eux, est le plus disponible et le plus prompt à régler des situations conflictuelles dans le parti et à prendre en charge la plupart des militants dans le désarroi. Les responsables réitèrent leur engagement au Président de la république, derrière le Ministre d’Etat, et lui demandons l’intégration de leur mouvement au Secrétariat Exécutif National de l’APR (SEN/APR).


Enfin, le bureau formule des prières ardentes pour une paix durable dans le pays et demande d’avoir une pensée aux personnes handicapées qui sont les premières victimes en cas de situation tendue, et donc, rappelle aux différentes forces belligérantes, la nécessité d’intégrer cette donne.

Cet article a été ouvert 344 fois.

Publié par

Harouna Fall

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial