Affaire "Top cas":  Les terribles confidences de la victime Massaly !

jeudi 20 avril 2023 • 4064 lectures • 1 commentaires

Société 1 an Taille

Affaire \

PUBLICITÉ

Ces derniers jours, l’affaire «Top cas» défraie la chronique. La division en charge de la lutte contre la cybercriminalité a procédé à plusieurs arrestations. Parmi les victimes, se trouve Mamadou Lamine Massaly, président du Conseil d'Administration de l'Office national de la formation professionnelle (Onfp). Il a été accusé d'être porteur du Vih-Sida qu'il transmettait à ses victimes. Actuellement en pèlerinage à la Mecque, Massaly a tout de même expliqué le mal que les filles lui ont fait.

« Je ne suis pas sur Facebook. C'est ma fille, adolescente, qui a vu la publication avec ses copines. Elle était en larmes après m'avoir envoyé la capture en me disant qu'elle voulait mourir tellement ces déclarations l'avaient blessée. J'étais à Paris. Pour rassurer ma fille, j'ai fait un bilan général, même du cœur», a indiqué Mamadou Lamine Massaly dans les colonnes de L’Observateur.

PUBLICITÉ


Puis, l’ex membre du parti démocratique sénégalais dit avoir saisi la Dsc pour laver son honneur. C'était en février 2023. Il en a parlé à Mame Bassine Niang, une fille qui, selon lui, la soutient dans ses activités politiques.

«Cette fille, je lui paie sa location et lui apporte mon soutien financier au quotidien. Quand j'ai porté plainte, elle était la seule au courant. C'est pourquoi, quand j'ai appris que le groupe de cas avait annoncé ma décision d'ester en justice, j'ai su que c'était elle. Je n'en revenais pas. Et j'ai avisé le commissaire. Elles m'ont fait beaucoup de mal», dit-il.

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 4064 fois.

Publié par

Hawa Signaté

editor

1 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial