Ahmadou Bella Diallo - "Ousmane Sonko viole le secret de l’instruction"

jeudi 19 janvier 2023 • 13231 lectures • 0 commentaires

Actualité 2 semaines Taille

Ahmadou Bella Diallo -

PUBLICITÉ

iGFM - (Dakar) "Toutes ses conférences de presse sont une mascarade pour parler de l’affaire pendante devant le tribunal alors que toutes les parties doivent respecter scrupuleusement le secret de l’instruction" selon Ahmadou Bela Diallo, responsable politique de BBY à Mbour.

"Aussi et à l’occasion de ses conférences de presse s’il disait la vérité sans se victimiser lui même et stigmatiser les autres parties prenantes mais il continue de s’enfoncer dans le mensonge et le dénie cherchant à manipuler les sénégalais pour les rallier à sa cause qui est perdue d’avance

PUBLICITÉ


La justice qu’il a tant fustigé fera son travail jusqu’au bout malgré ses manœuvres, invectives et menaces n’y changeront rien.

PUBLICITÉ


D’abord il y’a le contrôle judiciaire qu’il respecte scrupuleusement en se présentant au tribunal pour pointer chaque mois j’en veux pour preuve ses aveux à l’occasion d’un point de presse où il affirmait qu’il ne respecterait plus le contrôle après 10 mois et malgré qu’il a brandit un soit disant passeport alors que son vrai passeport est confisqué par la justice mais il n’a toujours pas voyagé durant la période du contrôle judiciaire malgré les opportunités qui s’offrent à lui.


Ensuite l’instruction où il a été obligé de répondre par deux fois aux convocations du doyen des juges d’abord à l’occasion de son audition seul et ensuite au moment de la confrontation avec la plaignante.


Aujourd’hui il est renvoyé devant la chambre criminelle et il sera obligé de s’y rendre pour y être entendu et jugé.


A la surprise générale, il devait servir une citation directe au journaliste auteur du livre Macky Sall face à l’histoire qui l’accuse de débaucher mais non seulement il n’en est rien et il a évité le sujet à l’occasion de sa conférence de presse d’hier. Et je suis sûr qu’il évitera le sujet eu égard à la réponse rapide et cinglante aussi bien sur le fond que sur la forme de l’intéressé suite à sa menace de déposer plainte contre lui.


Donc il est vain de se présenter devant les sénégalais systématiquement pour stigmatiser les autres et se victimiser soit même alors qu’il connaît sa propre responsabilité dans ce dossier car la conscience est le meilleur conseil avant l’acte mais le pire juge après l’acte c’est la raison pour laquelle il doit pour soulager sa conscience faire son mea-culpa, s’excuser devant tous les sénégalais, démissionner en tant que leader du parti qu’il dirige et se retirer de la vie politique comme d’autres personnes l’ont fait avant lui.

Cet article a été ouvert 13231 fois.

Publié par

Harouna Fall

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial