mercredi 27 juin 2018 • 17 lectures • 0 commentaires

Algérie : Abdelaziz Bouteflika limoge le chef de la police

International 2 ans Taille

Algérie : Abdelaziz Bouteflika limoge le chef de la police


iGFM - (Dakar) - Sans donner d'explication, le président algérien Abdelaziz Bouteflika a limogé, mardi, le puissant chef de la police, le général Abdelghani Hamel. L'homme était considéré comme un potentiel successeur du chef de l'État.

Un limogeage surprise en Algérie et pas d’explication : Abdelaziz Bouteflika a limogé, mardi 26 juin, le patron de la police algérienne, le général Abdelghani Hamel. Cet homme était considéré comme un potentiel successeur du président algérien.

Le président Bouteflika, au pouvoir depuis 1999, a "signé ce jour deux décrets, le premier mettant fin aux fonctions de M. Abdelghani Hamel en tant que directeur général de la Sûreté nationale (DGSN) et le second portant sur la nomination de M. Mustapha El-Habiri à la tête de la DGSN", indique la présidence dans un communiqué cité par l'agence de presse APS.

Trafic de cocaïne

Cette décision intervient sur fond de scandale de trafic de cocaïne qui a éclaboussé de nombreux fonctionnaires, dont des magistrats. Des journaux ont fait état de l'implication du "chauffeur personnel" d’Abdelghani Hamel dans cette affaire. Mais la DGSN a démenti, précisant que la personne mise en cause était "un chauffeur du parc automobile de la direction et non pas le chauffeur personnel du directeur général de la sûreté nationale".

La police a gagné en influence depuis la nomination du général Hamel à la tête de la DGSN en 2010. Né en 1955 à Sabra, près de la frontière marocaine, cet ingénieur en informatique s'est engagé dans la gendarmerie à la fin de ses études. Il a occupé plusieurs fonctions avant de devenir patron de la garde républicaine en 2008 avec le grade de général. En 2010, il a quitté l'armée et a été nommé chef de la DGSN, en remplacement d'Ali Tounsi, tué par l'un de ses collaborateurs.

Quelques heures avant l'annonce de son limogeage, le général Hamel avait évoqué l'affaire du trafic de cocaïne. Quelque 700 kg ont été récemment saisis au port d'Oran, à l'ouest d'Alger, à bord d'un bateau en provenance du Brésil. "Celui qui veut lutter contre la corruption doit être propre", avait déclaré le général Hamel.

Auteur : Rfi
')}
Algérie

Cet article a été ouvert 17 fois.

Publié par

Daouda Mine

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Partager cet article

  

Options

iRevue du 22 sept.

   Il est 06:34   •    °C

Nous avons sélectionné les meilleurs articles de la journée.

Une revue sera automatiquement générée avec les meilleurs articles du moment sur les différents supports iGFM, Record et L'Obs.

Faty Dieng

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial