AMELIE MBAYE SUR SON ABSENCE DE LA SAISON 2 D’EMPRISES : «Je ne veux plus entendre parler de Marodi»

mardi 23 mai 2023 • 7749 lectures • 6 commentaires

People 1 an Taille

AMELIE MBAYE SUR SON ABSENCE DE LA SAISON 2 D’EMPRISES : «Je ne veux plus entendre parler de Marodi»

PUBLICITÉ

iGFM – (Dakar) Son jeu de rôle vous saisit et vous prend au collet. Madjiguène Gaye Mage, Rama ou encore Amélie Mbaye de son vrai nom, a réussi toutes ses interprétations. La dernière dans Emprises aura révélé toute sa maestria du septième art. Alors que la deuxième saison est annoncée et le teaser dévoilé, elle n’y figure malheureusement pas. L’actrice de renommée internationale confirme dans cet entretien avoir renoncé au projet et évoque les véritables raisons qui l’ont poussée à jeter l’éponge…

On vous attendait avec impatience dans la deuxième saison de la série Emprises. Malheureusement dans la bande-annonce, on constate que votre personnage a été changé. Qu’est-ce qui l’explique ?
J’étais fin prête pour la deuxième saison d’Emprises. J’étais même venue à Dakar pour les tournages. Avant cela, j’ai posé mes conditions à Marodi et nous sommes tombés d’accord. Massamba Ndour m’a payé le billet d’avion puisque j’étais à Paris où je travaillais sur un autre projet. J’ai tout laissé tomber pour honorer cet engagement. D’ailleurs j’avais auparavant annoncé sur mes différents supports sur les réseaux sociaux, que la saison 2 revient bientôt sur les écrans. Pour vous dire à quel point j’étais emballée à l’idée de participer au projet. J’y ai mis toute ma volonté et j’en ai fait la promotion à fond. Nous devions commencer à tourner le 23 Mars. D’un commun accord, je suis venue à Dakar le 11 mars, pour en même temps, recevoir un prix qui m’avait été décerné aux «Only Woman Awards». J’avais au préalable demandé à une autre personne de me représenter, puisque que je n'avais pas prévu d’être au Sénégal. Ensuite le 18 mars, nous avons fait la séance de lecture à Marodi avec tous les acteurs, les nouveaux comme les anciens. Nous avons pris connaissance de l’intrigue, de la nouvelle histoire, entre autres. C’est à la suite de cela que, le producteur, par l’intermédiaire du réalisateur que nous a appris que malheureusement les tournages vont démarrer le 3 avril au lieu du 23 mars. Je n’y voyais pas trop d’inconvénients jusque-là. Sauf qu’il fallait qu’il prenne en compte que j’ai laissé du boulot à Paris et que ce report allait me faire perdre non seulement du temps, mais aussi de l’argent. Je devais m’entretenir avec Mass mais, cela n’a pas pu se faire. Je l’ai relancé plusieurs fois sans succès. Finalement, nous avons communiqué par écrit. J’estimais que je devais être payée pour ma présence à Dakar. Seulement Massamba Ndour ne l’a pas entendu de cette oreille. Il a catégoriquement refusé, sous prétexte que le tournage n’avait pas encore commencé. J'avais donc perdu du temps. De mon côté, il était inconcevable que je reste comme ça, à attendre des semaines, alors que j’ai laissé d’autres engagements en suspens. Lorsqu’il a fallu faire les affiches pour la série, je lui ai fait la proposition de me payer à partir du 18, date à laquelle nous avons eu la première séance de travail, jusqu’au 31 mars. Pour le reste, ce n’était pas grave, je le lui laissais volontiers. Je voulais honnêtement lui faciliter les choses mais, je n’allais pas non plus me tirer une balle dans le pied. J’ai alors décidé de surseoir au projet, puisque nous n’étions pas tombés d’accord. Pour marquer le coup, j’ai même tenu à rester jusqu'à la mi-avril. Mais rien du tout ! J’ai pris mon propre billet et je suis rentrée pour essayer de rattraper le temps que j’ai perdu pour rien. C’est par la suite que j’ai appris que c’est Ndèye Mour Ndiaye qui allait me remplacer. Par respect au public, Marodi aurait dû communiquer là-dessus. La bande-annonce est sortie et nous avons tous fait le constat en même temps. On a juste montré les mains de la comédienne, comme si c’étaient les miennes dans une séquence du dernier épisode. Puis, il y a eu une autre scène en prison, avec une coupe de cheveux qui cache le visage. Tout le monde se demandait alors si c’était moi ou une autre. Ils n’ont pas pipé un mot là-dessus. Ils ont maintenu le flou pour sans doute mieux ferrer le public impatient de retrouver la série. La diffusion qui était prévue le 26 mai a d’ailleurs été reportée au mois de juin. 
A-t-il essayé de négocier par la suite ?
Les négociations ont continué à travers des personnes qui sont intervenues. Il a insisté sur le fait que j’accepte de travailler sans être payée pour le mois de Mars. J’ai à mon tour été catégorique. Je ne serais pas venue en mi-mars car je ne travaille pas gratuitement. J’aurais attendu la fin du mois de mars, pour commencer le contrat en début avril. 
Il se dit également que vous n’êtes pas la seule à avoir quitté le navire ?
Sans moi, ils sont obligés de recommencer toute l’histoire. Et j’ai eu des échos comme quoi, il y aurait eu d’autres départs. Je ne saurais vous dire de qui il s’agit exactement. J’ai quitté Dakar en mi-avril. Entre-temps, je suis revenue à Dakar par le biais d’une autre Maison de production. L’histoire sera autre chose, elle aura une autre nature, une autre couleur. Dans les commentaires, les internautes sont déçus que je ne figure pas dans la saison 2 et se demandent où je suis passée. Et Marodi n’a pas daigné s’en excuser. J’ai dû faire un communiqué sur ma page Facebook pour apprendre au public que ce n’était pas moi, dans le teaser. Je l’ai fait par rapport à mon image. C’est dommage que les choses se soient terminées ainsi. D’autant plus qu’un compromis aurait pu être trouvé et je n’ai jamais été fermée à cela.

PUBLICITÉ


Il y a eu un précédent avec la série Golden et vous aviez même porté l’affaire devant la justice qui vous a donné raison…
Effectivement, il y avait eu des grincements de dents entre Marodi et moi. Nous avons eu des soucis beaucoup plus graves que ça et j’avais porté plainte devant la justice. C’était à l’époque de Golden. J’avais finalement obtenu gain de cause. Cela ne m’a pas empêché de travailler à nouveau avec eux, de leur faire confiance. J’étais tellement euphorique à l’idée de faire la deuxième saison que j’ai pris le rôle à bras le corps. Chez moi, j’avais commencé à travailler mon personnage. Ça m’a demandé un travail acharné. Malheureusement pour des soucis de contrat et d’argent, c’est tombé à l’eau. C’est triste que cela se termine en queue de poisson. 
Aujourd’hui, qu’est-ce que cela vus fait de devoir abandonner un projet pour lequel vous vous êtes investie ?
Cela m’attriste quand-même car, je m’étais engagée dans ce projet, en y mettant tout mon cœur. Ce n’était pas pour en ressortir dans ces conditions, surtout que je l’avais annoncé en grande pompe, dès qu’il m’en a donné le feu vert. Malheureusement, cela ne dépend pas de moi. Je ne travaille pas gratuitement. J’ai failli mettre de côté d’autres projets internationaux pour Emprises.

PUBLICITÉ


Seriez-vous prête à renouer avec Marodi si l’occasion se présentait à nouveau ?
C’est fini, terminé, je ne veux plus entendre parler de Marodi. J’ai mis une grosse croix et j’ai assez donné. Puisqu’ils ne connaissent pas ma valeur, je me respecte assez pour savoir que je mérite un meilleur traitement. Ce n’est pas pour me jeter des fleurs mais, je suis une ambassadrice du cinéma sénégalais. Je représente dignement mon pays et mon parcours dans le cinéma, en dit long. Ne serait-ce que pour la postérité, la jeune génération qui s’identifie à moi, qui me prenne comme une référence, je ne devrais pas laisser passer cela. Il faut que les acteurs apprennent à se faire respecter, nous faisons un métier difficile, prenant et qui demande beaucoup d’efforts physiques et intellectuelles. Et tout travail mérite salaire. Je suis retournée dans le monde que je connais le mieux, le long métrage. Il y a plus de professionnalisme et des choses comme ça, ne risquent pas de m’arriver. N’empêche que ce qui m’est arrivée, ne va pas me dissuader de revenir au Sénégal pour travailler sur d’autres projets. Ça fait mal, ça laisse certes des cicatrices mais, tout passe. Je ne suis ni la première et je ne serais certainement pas la dernière à qui, on fera ce genre de coup. Par contre, j’ai été la seule à avoir des problèmes avec Marodi et à revenir par la suite. Malgré qu’on m’ait averti et demandé de faire attention. Je me suis entêtée et au final, j’ai eu tort. Je vais me relever car, c’est une expérience et une bonne leçon. On ne verra plus mon image dans Emprises ni dans Golden. A moins que d’autres les rachètent. Je leur souhaite bonne chance et bonne continuation. Je suis attristée d’avoir fait autant de promotions pour la saison 2. Je suis triste que les gens soient déçus de le voir dans la série. Ce n’est pas faute d’avoir tenté de négocier. Mais devant l’impossible, nul n’est tenu. Je donne rendez-vous à mes fans pour des aventures plus palpitantes, et des personnages différents de ce qu’ils ont connu, jusqu’ici. Je connais ma valeur. Je profite de l’occasion pour lancer un message aux jeunes acteurs. Je leur demande de ne jamais se cantonner à un seul personnage pour éviter qu’on leur colle une étiquette. Il faut qu’ils misent aussi sur la formation. Je souhaite la paix au Sénégal qui vit des moments de tensions. Je m’envole très bientôt à Los Angeles pour la sortie d’un long métrage où je suis actrice principale. D’autres projets vont suivre également...


AWA SECK


 

Cet article a été ouvert 7749 fois.

Publié par

Mame Fama GUEYE

editor

6 Commentaires

Je m'appelle

COMMUNIQUÉ

Pour une meilleure prise en charge de vos besoins de couverture médiatique (conférence de presse, visite de presse, inaugurations, cérémonie officielle, etc.), le Groupe Futurs Médias met à votre disposition un guichet unique pour l’ensemble de nos support

Partager cet article

  

Options

logo iRevue

iRevue du 19 juil.

lune   Il est 00:10   •   temperature °C

Nous avons sélectionné les meilleurs articles de la journée.

Une revue sera automatiquement générée avec les meilleurs articles du moment sur les différents supports iGFM, Record et L'Obs.

« SN Révélation » - Ce que Silvain Gomis compte faire pour les jeunes artistes sénégalais

521 lectures • 7 commentaires

People 9 heures

Découvrez "Follow", nouveau clip de Keybee Ft Zak

589 lectures • 0 commentaires

People 2 semaines

SODAV : Ngoné Ndour réélue

1632 lectures • 0 commentaires

People 2 semaines

Découvrez le nouveau clip de Job sa brain, "Damala nob"

2216 lectures • 0 commentaires

People 3 semaines

Rokhaya Niang se confie : "Le jour où j'ai refusé de jouer une scène de nudité"

2273 lectures • 0 commentaires

People 1 mois

Victime d'un accident vasculaire cérébral, les tristes confidences de l'artiste El Hadji Ndiaye

1324 lectures • 2 commentaires

People 1 mois

COMMUNIQUÉ

Pour une meilleure prise en charge de vos besoins de couverture médiatique (conférence de presse, visite de presse, inaugurations, cérémonie officielle, etc.), le Groupe Futurs Médias met à votre disposition un guichet unique pour l’ensemble de nos support

COMMUNIQUÉ

Pour une meilleure prise en charge de vos besoins de couverture médiatique (conférence de presse, visite de presse, inaugurations, cérémonie officielle, etc.), le Groupe Futurs Médias met à votre disposition un guichet unique pour l’ensemble de nos support

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial