Par vengeance, il jette le bébé du maître coranique dans une fosse septique

mardi 25 mai 2021 • 1082 lectures • 0 commentaires

Société 3 semaines Taille

Par vengeance, il jette le bébé du maître coranique dans une fosse septique

La police a arrêté le présumé meurtrier de la fil- lette de deux mois, retrouvée dans une fosse septique à Louga, la semaine dernière. M. Dia, un disciple ulcéré par les sévères corrections de son maître coranique, aurait choisi, en guise de représailles, de jeter la fille de celui-ci dans la fosse sep- tique. Cueilli par la police, il sera déféré ce mardi au parquet local. L'Observateur revient sur les révélations terrifiantes d'une scène d'horreur.

L'enquête sur l'affaire du bébé de deux mois, dont le corps sans vie a été retrouvé dans une fosse septique, avance à pas de géant. Le présumé meurtrier a été arrêté. Et la vengeance serait le mobile du crime. Un disciple qui, pour se venger des supplices que lui faisait subir son maître coranique, a choisi de jeter froidement la fille de celui-ci dans une fosse septique. C'est en tout cas ce qui ressort de l'enquête ouverte par la police de Louga, pour élucider ce drame qui a indigné plus d'un dans la capitale du Ndiambour. L'autre caractère rageant de cette affaire porte sur le statut du mis en cause, qui est un mineur à peine âgé de 15 ans. De l'économie de l'affaire, ce drame qui remonte au mercredi 19 mai dernier, a pour cadre un internat coranique, sis au quartier Keur Serigne Louga.


Ce jour-là, aux environs de 15H, la jeune dame F.S. qui venait de prendre son repas, constate avec hébétude la disparition de sa fillette de 2 mois qu'elle avait laissée dans sa chambre. Croyant, dans un premier temps, que sa fille, Ndèye Khady Seck, se trouvait entre les mains d'un pensionnaire de l'internat, elle va vite déchanter. Aucune nouvelle de la fillette. La nouvelie va avoir l'effet d'une bombe dans le quartier qui sera sillonné par des groupes de recherche pour retrouver la gamine. C'est alors qu'ils s'y attendaient le moins, qu'un jeune garçon va soulever la couverture de la fosse septique de la maison. Ce que découvre le garçon est terrifiant. Il use ses cordes vocales et ameute les siens : «Voici Ndèye Khady...», répétait-il en boucle.


Venue aux nouvelles, la foule va aussi découvrir la scène d'horreur: la petite Ndèye Khady Seck, inerte, flottait dans les égoûts. Elle est ainsi extraite du trou et acheminée à l'hôpital régional. Malheureusement, elle décède au cours de son transfert. Informés par le personnel soignant, les limiers débarquent sur la scène du drame et entament une enquête de proximité. Au cours des investigations, les enquêteurs réalisent que la victime ne peut pas se déplacer d'elle-même jusqu'à ladite fosse septique et ouvrir le couvercle. Une thèse qui va créditer la piste criminelle.


Dans un premier temps, le garçon qui a découvert le corps est interpellé, auditionné, puis placé en garde à vue 24 heures durant, pour nécessité d'enquête. Faute de charges suffisantes de nature à motiver son déferrement pour le crime visé, le jeune suspect qui a, de surcroit, nié les faits, sera finalement relaxé. Le dossier n'étant pas bouclé, les limiers explorent d'autres pistes. C'est ainsi qu'ils ont demandé le nom du dernier disciple ayant répondu à l'appel du repas servi le jour des faits. A cet exercice, M. Dia né en 2006, sera indexé par tous. Interpellé et soumis aux questions des enquêteurs, Dia va peiner à justifier les raisons de son retard ce jour. Il va finir par craquer et confesser son crime. Le jour des faits, explique-t-il, ayant été corrigé par celui-ci, le jeune disciple, M. Dia, dit avoir été retenu dans une chambre réservée aux disciples punis.


A l'heure du repas, lorsqu'il a été appelé, il s'est réfugié derrière la cuisine et épiait la femme de son marabout. Ayant vu celle-ci sortir de sa chambre sans son enfant, il s'est invité à pas feutrés dans la pièce où se trouvait la fille de celle-ci. Il en ressort avec la fillette entre ses bras et, à l'insu de tous, M. Dia l'a conduite dans les toilettes, a soulevé le couvercle de la fosse septique et, sans retenu, a jeté la pauvre au fond». Sur les raisons de ce crime sauvage, il déclare, tout de go, qu'il voulait se venger de son maître coranique qui passait tout son temps à le punir sévèrement.


«Je savais tout l'amour qu'il (le maître coranique) a pour sa fille, c'est pourquoi j'ai choisi, pour lui faire mal, de m'en prendre à la petite que j'ai jetée dans la fosse..» Dans la foulée, M. Dia s'en pressera de confier avoir «agi sous l'emprise de forces obscures.» Poursuivi pour le crime de meurtre, il sera déféré ce mardi au parquet de Louga.


ABDOU MBODJ

Cet article a été ouvert 1082 fois.

Publié par

Monia inakanyambo

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial