Audition de Sonko : "Ce qui s'est passé dans le bureau du Juge..." (avocat)

jeudi 3 novembre 2022 • 4130 lectures • 5 commentaires

Actualité 1 mois Taille

Audition de Sonko :

PUBLICITÉ

iGFM - (Dakar) C’est Me Youssoufa Camara, membre du pool d’avocats de Sonko, qui s’est prêté aux questions des journalistes au terme de l’audition du leader de Pastef. Ci-dessous un extrait de sa déclaration.

"Ça s'est très bien déroulé. Le doyen des juges a posé les questions nécessaires. Le procureur a posé ses questions. Ousmane Sonko a très bien répondu. Mais il a surtout démontré le complot avec les preuves à l’appui."

Posture du juge et du procureur

"Le doyen a été très correct, la procureur a été très correcte, l’audience a été très cordiale. On a entendu Ousmane Sonko. Ce sont de grandes personnes très intelligentes qui ont eu à échanger. Ça s’est  très bien déroulé pour Ousmane Sonko qui part chez lui."

Touré, le prochain sur la liste

"Le doyen va poursuivre l’instruction. Certainement c’est le capitaine Touré qui va suivre. Ousmane Sonko a demandé à ce que toutes les personnes qui ont touché au complot soient entendues également. Il a donné des noms, le doyen a décidé de poursuivre l’instruction. Ousmane Sonko est rentré chez lui."

Les motifs de la convocation

"Il ne pouvait pas être mis sous mandat de dépôt. Sonko était convoqué pour viol et du délit de possession d’arme. La loi est très claire : si vous êtes sous contrôle judiciaire on ne peut lever le contrôle judiciaire que lorsque vous ne respectez pas le contrôle judiciaire. En ce qui le concerne, les conditions du contrôle judiciaire c’étaient: de ne pas sortir du territoire national sans l’autorisation du doyen; ne pas faire de déclaration ayant rapport avec l’instruction et de venir émarger. Il a respecté tout cela. C'est de la manipulation. Ils voulaient faire réagir les sénégalais c’est pour cela qu’ils ont fait courir ce bruit mais on savait parfaitement bien qu’Ousmane Sonko ne pouvait être mis en détention."

Non lieu total ou procès ?

"Aujourd’hui  on est plus que confiants. On sait que ce dossier ne peut aboutir à rien. Même si on le renvoie en procès ce serait le procès de la honte parce qu’on va révéler des choses qui sont dans le Pv. Et aujourd’hui si on révèle des choses très crues, je ne pense même pas que ce soit dans l’intérêt  de Adji Sarr."

PUBLICITÉ


(Mis à jour 18h)

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 4130 fois.

Publié par

Youssouf SANE

editor

5 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial