Babacar Mbaye Ngaraf «convoque» Moustapha Cissé Lô devant le procureur

Société

IGFM – Suite aux propos du premier vice-président de l’Assemblée Nationale et président du Parlement de la Cedeao dénonçant des personnalités qui s’activent dans le trafic de drogue dure, le mouvement «Alliance Sauver le Sénégal» a déposé une plainte contre X sur la table du procureur de la République, hier jeudi.

Député à l’Assemblée nationale et président du Parlement de la Cedeao, Moustapha Cissé Lô avait une sortie fracassante à la suite des nombreuses importantes saisies de drogue dure à Dakar. Le parlementaire, connu pour ses sorties renversantes, avait déclaré que ce sont des personnalités influentes qui s’activent dans ce commerce de produits illicites et prohibés. Le député de la mouvance présidentielle et premier vice-président de l’Assemblée Nationale avait même déclaré être prêt à aller faire une déposition auprès du procureur de la République près le tribunal de grande instance hors classe de Dakar s’il décidait d’ouvrir une enquête. Le vice-président de l’Assemblée nationale aura sans doute l’opportunité de dire tout ce qu’il sait de ce trafic de cocaïne dans lequel il implique d’importantes personnalités, si le procureur de la République Serigne Bassirou Guèye décide d’instruire la plainte contre X déposée sur sa table, hier jeudi, par Babacar Mbaye Ngaraff.

Le président du mouvement «Alliance Sauver le Sénégal» a déposé sa plainte contre X au parquet du Tribunal de grande instance de Dakar pour l’ouverture d’une enquête sur l’implication de personnalités dans ce trafic de drogue dure. Dans la lettre plainte, Babacar Mbaye Ngaraff rappelle : «L’actualité dans notre pays est marquée depuis un certain temps par la récurrence de saisies importantes de quantités de drogue. Des Sénégalais n’ont eu de cesse de soupçonner l’implication de personnalités influentes dans cette sordide et illicite activité.»

Il rappelle par la suite les propos du député : «Aussi nous plaît-il de rappeler les propos du député Moustapha Cissé Lo, Président du parlement communautaire et Vice-président de l’assemblée nationale, donc une voix autorisée, qui disait que les belles villas de la capitale sont le produit du trafic de drogue et que des autorités seraient impliquées autant dans le trafic que dans la consommation. Qui plus est, l’honorable parlementaire se dit prêt à répondre à toute convocation de votre part pour en dire davantage.» Les responsables du mouvement «Alliance Sauver le Sénégal» rappellent au procureur Serigne Bassirou Guèye que la drogue est un fléau qui érode les valeurs de notre société, fragilise notre économie réelle, menace la solidité de nos institutions et pervertit notre jeunesse.

«C’est pourquoi notre mouvement se faisant l’écho amplifié de ce qui peut être considéré à juste titre comme une exigence sociale du peuple au nom et pour le compte duquel vous exercez vos prestigieuses fonctions, saisit votre compétente autorité pour que soient  recherchés, identifiés, interpellés, appréhendés et  traduits devant la justice les auteurs de cette ignoble activité non seulement en violation de la loi mais aussi et surtout très préjudiciable pour la paix et l’harmonie sociales», écrivent-ils dans leur plainte contre X pour trafic de drogue. Une plainte qui, si elle est instruite, va pousser le président du Parlement de la Cedeao à dénoncer ces personnalités qu’il accuse de s’activer dans ce trafic de cocaïne

Makhaly Ndiack Ndoye