Baboye et Yves Niang racontent : « Comment nous avons appris le décès Ndongo Lô »

Vidéo

IGFM – 16 janvier 2005. Ce jour-là, Ndongo Lô, le grand espoir de la musique sénégalaise, s’est tu pour toujours. La nouvelle, annoncée par les radios, éclata comme une bombe au Sénégal. Le corps de Ndongo Lô fut transféré à la morgue de l’hôpital Principal de Dakar et aussitôt une foule nombreuse et hystérique se retrouva devant l’entrée de l’hôpital. Les forces de l’ordre eurent du mal à contrôler la situation, tellement les gens étaient choqués par la disparition de leur chouchou. Le lendemain, un grand cortège accompagna le corps de Ndongo Lô à la ville sainte de Touba où il fut inhumé. L’enterrement fut digne de celui d’un président de république. De hautes autorités et ministres de la République, le président de l’Assemblée Nationale et toute l’élite des musiciens du Sénégal étaient présents à son inhumation.

Quinze (15) ans après, nous vous replongeons, à travers un documentaire disponible sur la plateforme audiovisuelle (www.mediathequegfm.com), dans les intenses moments d’émotions et de douleurs vécus par des artistes, des proches et des parents suite à la disparition de l’artiste Ndongo Lô. Regardez cet extrait où, le lutteur Baboye et l’artiste-musicien Yves Niang racontaient comment ils ont appris le décès de l’artiste.