Bakel - L'association OREMOU au secours du Lycée de Moudéry

dimanche 4 décembre 2022 • 381 lectures • 0 commentaires

Actualité 2 mois Taille

Bakel - L'association OREMOU au secours du Lycée de Moudéry

PUBLICITÉ

L’Organisation des Ressortissants de Moudéry (OREMOU), a officiellement remis les clés de deux novelles salles de classes construites et équipées sur fonds propre de cette structure de développement de la localité du département de Bakél, région de Tambacounda. En plus, deux blocs d’hygiène entièrement rénovés ont  été réceptionnés.

Ces infrastructures, dont la construction, la réhabilitation et l’équipement sont estimés à 30 millions de francs Cfa, constituent un véritable intrant pédagogique et ont été mises au sein du Collège d’Enseignement Moyen (CEM) de Moudéry qui abrite provisoirement le Lycée de la localité.

PUBLICITÉ


Sur la forte demande qui a abouti à la création de ce lycée à Moudéry, il est indiqué qu’en 2017, c’est toute  une promotion d’élèves de classe de CM2 de l’école1 qui avait enregistré 00% de taux de réussite. Ironie du sort, ces élèves qui ont repris cette classe, arrivés en 3e en 2021 et en 2022, ont fait du 100% au BFEM. Ils sont actuellement en 1er et en 2nde dans ce nouveau Lycée de Moudéry.  

PUBLICITÉ


Mais, dit Souaïbou Ndiaye délégué par l’association, ce Lycée se trouve dans une situation d’abri provisoire et « c’est une solution temporaire que nous avons trouvé pour éviter que nos enfants dont nos filles, ne décrochent de leur scolarité après le collège. Et Tous les parents n’ont pas les moyens d’envoyer leurs enfants au Lycée de Diawara, de Bakél ou de Dembacané. C’est ainsi que les enfants de Moudéry dans la diaspora sous tutelle de OREMOU, ce sont mobilisés pour réaliser ces deux salles de classes pour un coût global de 30 millions de francs Cfa. 



Pour Mapathé Sy, le nouveau président du conseil départemental (PCD) de Bakél, des tels actes posés par les fils du terroir, son très encourageants. « Donc, nous ne cesserons jamais de les remercier les membres de l’association. Nous allons accompagner l’initiative en construisant une salle de classe ici et nous allons également mettre une photocopieuse à la disposition de l’établissement », promet le Pcd de Bakel. 


Une occasion pour l’Inspecteur Amadou Diouldé Diallo, secrétaire général de l’Ief de Bakél, de souligner que « la création de ce lycée a été une vielle doléance. Et heureusement que c’est sous le magistère de l’Ief Alla Thiaw que ce vœu est entrain de prendre corps. Nous comptons accompagner les populations dans cette œuvre grandiose car, tous les pays qui ont eu à se développer, l’ont été à cause des secteurs clés, à savoir la santé et l’éducation. Heureusement que OREMOU a fait une bonne lecture des enjeux en investissant dans le capital humain. Et nous espérons que cela aura un impact positif sur la qualité des enseignements apprentissages », note-t-il.


Echoriental

Cet article a été ouvert 381 fois.

Publié par

Harouna Fall

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial