BAL4 : l'entraîneur de l'AS Douanes raconte les péripéties d'une qualification aux "finals"

lundi 13 mai 2024 • 1447 lectures • 0 commentaires

Sport 1 semaine Taille

BAL4 : l'entraîneur de l'AS Douanes raconte les péripéties d'une qualification aux

PUBLICITÉ

iGFM (Dakar) L'entraîneur de l'AS Douanes, Pabi GUEYE, s'est exprimé en conférence de presse, en long et en large sur la difficile qualification de son équipe aux "finals" de la saison 4 de la Basketball Africa League (BAL) prévues à Kigali du 24 mai au 1er juin 2024.




"Je remercie tout le peuple sénégalais, qui nous a soutenus dans les moments difficiles. Ce n’était pas évident. Nous avons rencontré des équipes costauds. En âme et conscience, je disais à mes joueurs que j’allais me réveiller à 8h pour préparer le prochain match. Ce qui compe, c’est l’arrivée. Nous avons continuer à travailler malgré les difficultés."

PUBLICITÉ


Mike Fofana

PUBLICITÉ


"Je l’ai vu tranchant depuis le début. Il remplaçait Ibrahima Thomas que j’ai donné énormèment de resposnabilités. Mais je n’étais pas satisfait de lui, je lui ai fait savoir. Je ne suis pas dans l'émotion. Dans un match à élimination directe, il faut faire des choix."


Absence de Obadiah et Philer


"C’est deux grands joueurs qui sont blessés et nous avaient posé énormement de problèmes. Bien que l’AS Douanes pouvait gagner. Leur absence nous a fait respirer, même si nous étions prêts. Après le biregifn, on est arrivé à la salle et on s’est parlé les yeux dans les yeux. A savoir que depuis 5 matchs, on fait les mêmes erreurs et je ne fais que me répéter. Les joueurs ont dit qu’on n’a pas besoin de vidéos car les consignes sont les mêmes. C’est là qu’ils ont promis de les appliquer."


"Finals"


"Il faut d’abord se reposer, faire l’analyse de cette première phase, évaluer joueur après joueur. Si j’ai la possiblisité d’en choisir, je le ferai. A certains postes, on pêche. Si on veut aller loin, il va falloir le faire."


Bilan

"Sur le plan défensif, on n’est pas fébrile. On est la plus défensive de la Conférence, mais la moins offensive. Si nous devons travaillons quelque chose, c’est l’aspect offensif. On est pas assez adroit. On a pratiquement muselé tous nos adversaires à 50 points. A part l’US Monastir. Il va falloir y remédier en étant ^lus sereins, mieux partager la balle sur le plan offensif, partager les shoot."

Tournoi

"Il y a énormement de choses, trop d’indiplines, individuel comme collectif. Mais on s’est amélioré dans le mouvement de la balle, dans la cohésion, dans les shoots.

L’objectif est d’aller plus haut. Ce qui sera difficile. Il ne faut pas se voiler la face. Nous avons énormement de lacunes. Est-ce que nous aurons le temps de progresser. Peut être. Si nous avons la possiblibité de changer quelques joueurs sur le plan offensif, tant mieux. Mais pour dire vrai, il sera difficle d’atteindre le niveau de l’année dernière."

Cet article a été ouvert 1447 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial