Ballon d'Or : en Afrique, les nouveaux critères font l'unanimité

lundi 25 avril 2022 • 4230 lectures • 0 commentaires

Sport 1 mois Taille

Ballon d'Or : en Afrique, les nouveaux critères font l'unanimité

PUBLICITÉ

iGFM (Dakar) Les performances individuelles, le caractère décisif et impressionnant des prétendants. Les performances collectives et le palmarès accumulé au cours de la saison. La classe du joueur et son sens du fair-play. Tels sont les nouveaux critères du Ballon d'Or France football.

Le Ballon d’Or, prestigieux trophée de meilleur joueur et meilleure joueuse attribué par France Football, portera dès 2021-2022 sur la saison sportive, et non plus sur l’année civile, l’une des principales réformes destinées à le rendre « plus lisible ». De nouveaux critères qui font l'unanimité en Afrique notamment dans la presse. Ce qui pourrait permettre à Sadio Mané d'espèrer remporter ce trophée devant Benzema en juillet 2022.

Steven Lavon, journaliste sportif togolais : "Si c'est pour éviter certains votes farfelus..."

"Les nouveaux crtières du ballon d'or correspondent bien à l'événement. Si le prix est décerné sur la saison je trouve cela mieux que lorsqu'il était décerné sur l'année civile. C'était plus grand plus vaste et ça ne correspondait pas vraiment. Là, au moins on sait que sur la saison on sait que c'est dans une période donnée et on sait les compétitions qui ont été jouées. On sait également la période qui est assez précise. Pour moi ça va.

Autre chose, je pense qu'on a aussi réduit l'influence du palmarès qui donnait avantage à certains joueurs. Moi, je pense que les critères du ballon d'or sont assez concis et précis.

Pour le nombre réduit de votants, on peut se dire ça va réduire quelques votes farfelus qu'on a eu à voir lors des différents votes. Si c'est pour éviter certains votes farfelus, je suis assez d'accord sur les nouveaux critères du ballon d'or."

Sawadogo, journaliste burkinabé : "Ils donnent de la lisibilité"

"Je pense que le bien fondé de toute institution, c'est d'être capable de se réformer, de s'adapter aux nouvelles exigences d'un monde moderne et le Ballon d'Or France Football n'échappe pas à cette règle et surtout après la polémique née du dernier Ballon d'Or. Il fallait que l'institution puisse réformer pour se mettre au diapason des nouvelles exigences du moment. En ce sens, je salue la réforme qui a été adoptée et les nouveaux critères qui aujourd'hui s'invitent dans la désignation du Ballon d'Or.

Désormais comme critère de choix, il y a la saison et non l'année civile, avant de rentrer dans les détails de performances individuelle et collective de chaque joueur. Ces critères donnent de la lisibilité. On connaît déjà la fourchette de performances qui sont prises en compte et en fonction de ça, on saura apprécier les différents indicateurs qui sous-tendent les choix qu'on fera sur les uns et les autres." 

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 4230 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial