Barth ou Ahmed : Enjeux, hypothèses et risques...

dimanche 11 septembre 2022 • 1361 lectures • 1 commentaires

Politique 2 semaines Taille

Barth ou Ahmed : Enjeux, hypothèses et risques...

PUBLICITÉ

Ahmed Aïdara a déclaré sa candidature pour le perchoir de l’Assemblée nationale hier samedi. Ce dimanche, c’est au tour de Barthélémy Dias de se prêter au même exercice. Le maire de Dakar a, lui, affirmé, que sa candidature est portée par Yewwi et ses leaders. Quelle lecture faire de cette multiplicité de candidatures à Yewwi et ses risques ?

Ce qui intrigue le Pr Moussa Diaw, politologue, c’est que les deux responsables de Yewwi Askan Wi, après avoir fait l’annonce de leur candidature, l’ont ensuite confirmé avec conviction. «Est-ce que c’est une stratégie pour dévier la vigilance des autres ou bien une réalité politique qui traduit les dissensions et les divergences  entre les leaders ?», se demande l’enseignent à l’Université Gaston Berger.

Dans la première hypothèse, il pourrait s’agir d’un subterfuge de Yewwi qui pourrait avoir déjà trouvé le consensus autour d'un candidat.  Puisque la majorité n’a pas encore dévoilé son candidat, l’opposition pourrait utiliser cette carte, «en cherchant à camoufler un peu sa stratégie et laisser libre cours à certains de ses leaders d’annoncer leur candidature, et le Jour-j, qu’ils  y renoncent, alors qu’ils avaient déjà une candidature unique.»

«Cependant, si c’est véritablement une volonté manifeste de persister sur une candidature, ça veut dire qu’il y a des divergences entre les leaders», indique le Pr Moussa Diaw.

Le politologue, qui a analysé le profil de Ahmed Aïdara, penche moins pour celle-ci: «Ahmed Haidara n’a pas cette envergure-là. il faut dire  les choses. Il n’a aucune expérience parlementaire. On sait comment il est arrivé à la mairie. C’est par des soutiens de Pastef et de la coalition qu’il est arrivé là. Il n’a aucune expérience parlementaire qui lui permettrait de faire valoir une candidature au perchoir. À mon avis, comme il est dans les médias, il veut jouer le jeu jusqu’au bout.»

Dans tous les cans, Yewwi Askan Wi et l'opposition ont, peut-être, un gros coup à jouer ce lundi. Mais, toutes les chances peuvent s'effriter s'ils ne trouvent pas une posture unitaire. "Et l’opposition pourrait gagner. Ça dépend de sa position. Va-t-elle se présenter  en rangs serrés avec une candidature unique ou plusieurs candidatures?"

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 1361 fois.

Publié par

Youssouf SANE

editor

1 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial