igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Basket : Covid-19, suite de la saison, subvention des clubs…Me Babacar Ndiaye dit tout

Sport

iGFM-(Dakar) Le Président de la Fédération sénégalaise de Basket-ball, Me Babacar Ndiaye, s’est prononcé sur beaucoup de sujets, ce samedi, lors du Club de la presse ANPS (Association Nationale de la Presse Sportive). Morceaux choisis. 

Suite de la saison….

« Pour la suite de la saison actuelle, nous sommes en train de réfléchir au niveau de la Fédération pour déterminer la conduite à tenir. J’avais demandé  au  Directeur technique national Moustapha Gaye de faire un rapport et il l’a déposé avant-hier. Le président de la Commission médicale Charles Kinkpe de nous faire un rapport circonstancier pour voir s’il est possible ou pas de continuer la saison. J’ai reçu son rapport aujourd’hui (samedi). J’avais également envoyé une correspondance aux clubs et présidents de Ligues régionales pour qu’ils nous fassent parvenir leurs avis et suggestions. Nous voulons que ça soit une participation inclusive et nous attendons la réactions des clubs. Quand nous aurons toutes ces informations, le Bureau fédéral va se réunir pour voir la suite a donné à la saison. La décision sera soumise pour validation au Comité directeur. Nous sommes en train de travailler sur la question. Vous comprenez que pour des raisons liées à la primauté de l’information qui doit être donnée au Bureau fédéral, je ne peux pas vous dévoiler les contenus des deux rapports reçus. Cela va être extrêmement difficile de continuer la saison cette année. »

Subvention ou non des clubs impactés par le covid-19

« Nous ne sommes pas le football qui a reçu beaucoup d’argent de la FIFA. Mais, nous sommes en train de travailler sur un document que nous allons soumettre au ministre des Sports pour demander une subvention afin d’aider les clubs qui ont souffert de la situation, mais aussi la Fédération qui été impactée.   Ce qui s’est passé cette année est extrêmement difficile pour la Fédération. Le virus est arrivé au moment où nous discutions avec nos partenaires sur les contrats de sponsoring. Nous n’avons signé aucun contrat et nous avons fonctionné sur fonds propres pendant les premières journées de championnat. Nous pensons que les discussions pourraient continuer avec les sponsors à la fin de cette épidémie. Certains ont manifesté le désir de tout renvoyer pour l’année prochaine, vu qu’il n’y a pas d’activité et qu’ils ont utilisé l’essentiel de leur budget dans la lutte contre le coronavirus. Le ministre a toujours répondu favorablement aux interpellations de la FSBB. Je vais le rencontrer pour qu’il nous aide à solutionner ce problème qui constitue un obstacle pour les clubs. Ils payaient les salaires malgré l’arrêt des compétitions et ce sont des charges pour des clubs amateurs. »

Secrétaire général…

« En ce qui concerne le poste de Secrétaire général, le ministre des Sports s’est prononcé. Vous conviendrez avec moi que lorsque le ministre se prononce sur une question que je puisse en parler publiquement. Il m’a demandé de me rapprocher du DAPS pour traiter cette question. Etant entendu qu’il est donné au président de la Fédération de proposer la nomination de secrétaires généraux. C’est un poste sensible qui demande beaucoup de compétences : intellectuelles, droit de réserve, connaissance de l’outil informatique, maîtrise de l’anglais. Lorsque l’ancien SG, Mamadou Fall, a rejoint le ministère des Sports pour nécessité de service, le bureau fédéral avait demandé au SG adjoint Ibrahima Niang de faire fonctionner  le secrétariat. Il l’a bien et ce n’est pas facile. Quand on va dans les compétitions internationales,  il y a un travail soutenu à faire en rapport avec la FIBA pour la qualification des joueurs, les réunions techniques, le flocage des maillots, entre autres. Ibrahima Niang a toujours fait son travail de manière correcte et efficace. J’avais pris la précaution à l’époque d’informer la FIBA de cette situation en expliquant que le Secrétaire général avait été rappelé par la tutelle. De ce fait, le secrétariat sera géré par Ibrahima Niang et j’ai les correspondances. Ibrahima Niang a pris part à plusieurs réunions de FIBA Afrique et Monde et il m’a toujours accompagné. Je ne comprends pas tout ce tolet là car ceux qui parlent se sont affiliés auprès de lui. Il a tout géré la fédération mais je vais m’approcher du DAPS pour comment faire s’il y a lieu de le confirmer ou pas. Je crois qu’il peut tenir le poste et il n’est pas exclu que je propose au ministre et au DAPS de le confirmer. »

Bilan Afrobasket féminin 2019

« Le bilan ne se fait pas attendre. A la fin de l’Afrobasket, nous avons dresse un bilan. Il faut noter que cette compétition n’était pas organisée par la Fédération, mais c’est un Comité d’organisation mis en place par le ministre des Sports. Le ministre m’a fait l’honneur de me porter à la têt dudit Comité. A la fin de l’Afrobasket, noua avons fait un rapport que nous avons remis à l’autorité de tutelle. Ce qu’il faut retenir qu’on n’a pas pu tenir une assemblée d’informations à cause du coronavirus. Je précise que nous sommes l’une des rares fédérations à tenir une assemblée générale d’informations tous les ans et cela depuis que je suis à la tête de l’instance.  L’année dernière, il y avait une assemblée générale élective (15 juin 2019), nous avions décidé d’organiser une AG d’informations. Un Comité directeur a été même fixé pour déterminer la date de la tenue de l’AG d’informations. Aujourd’hui, nous ne pouvons pas tenir cela à cause de l’interdiction des rassemblements. Les documents sont prêts et envoyés à qui de droit. C’est le Comité local d’organisation qui doit rendre compte à la tutelle. Maintenant, c’est  l’AG d’informations se tiendra le moment venu et les informations seront transmises aux clubs. Les documents et les bilans de la FSBB ne peuvent se discuter à travers la presse. Nous sommes dans un milieu régit par des textes et les clubs ont droit de voter lors des assemblées générales. Nous avons toujours fait un bilan d’activité et un rapport financier à la fin de chaque saison. Ces documents ont été soumis aux clubs à chaque fois et ont été adoptés souvent à l’unanimité. Nous n’allons pas déroger à cette règle. Les clubs ont droit au vote et chapitre lors des assemblées générales et non à travers la presse. »

Derniers articles sur Sport

Aller vers HAUT