BAYERN : Oliver Kahn, patron du club, sur la sellette

jeudi 20 avril 2023 • 2893 lectures • 0 commentaires

Sport 1 an Taille

BAYERN : Oliver Kahn, patron du club, sur la sellette

PUBLICITÉ

iGFM (Dakar) Selon plusieurs médias allemands parcourus par RMC, la position d’Oliver Kahn, président directeur général du Bayern Munich, serait fragilisée après l’élimination en quarts de finale de la Ligue des champions face à Manchester City, mercredi.

La troisième élimination consécutive du Bayern Munich en quarts de finale de la Ligue des champions ravive la tempête qui souffle sur le club ces dernières semaines. Celle-ci secoue jusqu’aux plus hautes sphères de l’institution bavaroise. Selon plusieurs échos en Allemagne, la position d’Oliver Kahn (53 ans), président directeur général, serait en effet fragilisée et ferait l’objet de toute l'attention du conseil d’administration. "Il y a des discussions au club sur l'avenir d'Oliver Kahn, confirme le journaliste de Sport Bild, Christian Falk. En conséquence, même une fin prématurée en tant que PDG ne devrait pas être exclue."

"Une question de temps avant que Kahn ne soit démis de ses fonctions"

Un son de cloche également diffusé par Jan Aage Fjortoft, ancien joueur qui collabore désormais pour plusieurs médias et qui est souvent considéré comme le porte-parole officieux de son compatriote Erling Haaland. Dans un message diffusé sur Twitter ce mercredi, il se montre même plus affirmé sur le sort de Kahn. "On m'a dit qu'il y avait ‘un processus en cours’ et que ce n’était qu’une 'question de temps' avant qu'Oliver Kahn, le PDG du Bayern, ne soit démis de ses fonctions", a-t-il affirmé.

L’ancien gardien légendaire du club (1994-2008) fait face à la fronde du public du Bayern qui a pris à partie les dirigeants du club en déployant une banderole, mercredi. "Les objectifs peuvent être manqués, pas les valeurs de l'association! Politique de la direction en question!" Plusieurs reproches fleurissent contre Kahn et son directeur sportif Hasan Salihamidzic, notamment l’éviction de Julian Nagelsmann le 23 mars dernier alors que le technicien pouvait encore viser le triplé. La manière a aussi déplu puisque le jeune entraîneur a appris son licenciement dans la presse. Des anciens du club, comme Lothar Matthäus (62 ans), ont déploré la méthode en contradiction avec la fameuse devise "Mia san mia", qui caractérise la cohésion et les valeurs familiales prônées par le club bavarois.

Kahn a intégré la direction du club en janvier 2020 avant de prendre la lourde succession de Karl-Heinz Rummenigge comme PDG du club le 1er juillet 2021. Au moment de dresser son bilan, les deux titres de champions d’Allemagne pèsent peu face à l’incapacité du club à se hisser dans le dernier carré de la Ligue des champions ou en finale de la Coupe d’Allemagne. Le départ gratuit de David Alaba (Real Madrid) et le transfert de Robert Lewandoswki (Barça) lui sont reprochés tout comme l’échec de Nagelsmann, recruté en 2021 pour un montant record.

Mercredi, Kahn a pris la parole en soulignant les progrès de l’équipe dans le jeu, tout en regrettant l’absence d’un avant-centre de classe mondiale, dans un argumentaire qui pointait finalement sa responsabilité. Hertbert Hainer, président du conservatoire du club, est aussi sorti du silence ce jeudi matin en assurant que le club allait investir dans ce secteur l’été prochain. Il n’a en revanche rien dit sur Kahn et son avenir incertain comme PDG.

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 2893 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial