Débbo Esport - Merry Bèye Diouf : « J’encourage les femmes à exprimer leur passion »

lundi 11 mars 2024 • 1115 lectures • 0 commentaires

People 2 mois Taille

Débbo Esport - Merry Bèye Diouf : « J’encourage les femmes à exprimer leur passion »

PUBLICITÉ

iGFM – (Dakar) Initiatrice de ce tournoi inédit qui rassemble les femmes férues d’esport, Merry Bèye Diouf a magnifié l’engagement et l’enthousiasme des femmes autour de ce concept. Un tournoi qui émancipe et offre aux dames une place dans le milieu du gaming.

Cette initiative, une première au Sénégal, a bénéficié du soutien de l’ONU Femmes ainsi que de nombreuses personnalités, dont le groupe de rap Daara J Family, représenté par Ndongo D. L’idée novatrice de Débbo Esport a été saluée pour son engagement en faveur de la promotion de l’esport féminin et de l’autonomisation des femmes dans le domaine du gaming.
Merry Bèye Diouf, l’initiatrice de ce concept révolutionnaire, s’est dite très impressionnée par l’enthousiasme et l’engagement des jeunes femmes autour de l’esport, en partie grâce à la communauté « Lingeer Gaming ». « L’idée c’est de permettre aux jeunes dames, mais aussi aux femmes qui sont dans les foyers et qui sont conscientes de leur passion pour le gaming, de se retrouver autour d’un lieu, d’un cadre où elles peuvent s’exprimer », a déclaré Merry Bèye Diouf.
Elle a également souligné le professionnalisme de ses partenaires chez Solo Esport, qui ont déployé tous les efforts nécessaires pour assurer le succès de cet événement. Merry Bèye Diouf a promis une deuxième édition encore plus grandiose l’année prochaine, avec de nouvelles surprises et encore plus d’opportunités pour les femmes de briller dans le monde de l’esport.
Débbo Esport a été bien plus qu’un simple tournoi de gaming. C’était une déclaration d’émancipation, une célébration de la diversité et de l’inclusion dans l’univers compétitif de l’esport, et une étape cruciale vers la reconnaissance et l’égalité des femmes dans ce domaine en plein essor. « Nous avons eu un panel le 8 mars où nous avons recueilli quelques problématiques que les jeunes filles rencontrent auprès de leurs parents qui ne comprennent pas toujours. Aujourd’hui, nous avons des jeunes qui partent à l’étranger représenter le gaming sénégalais, alors pourquoi pas une équipe féminine ? Il faudra sensibiliser davantage les parents qui sont d’ailleurs présents à cet événement que leurs jeunes filles peuvent vivre leur passion sans être gênées dans leurs études », a conclu Merry Bèye Diouf.

PUBLICITÉ

Galerie photos

Cet article a été ouvert 1115 fois.

Publié par

Mame Fama GUEYE

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial