Bignona-Seydou Sané : «La Casamance ne saurait être un escalier pour atteindre une ambition»

jeudi 18 mars 2021 • 345 lectures • 0 commentaires

Actualité 3 semaines Taille

Bignona-Seydou Sané : «La Casamance ne saurait être un escalier pour atteindre une ambition»

iGFM - (Dakar) Le président de l’équipe fanion sud du pays était hier, mercredi 17 mars 21 dans la capitale du Fogny pour présenter ses condoléances aux familles des victimes des douloureux et tragiques événements de Bignona. Seydou Sané a apporté soutien et réconfort aux familles éplorées.

 Dans son face-à-face avec la presse, le premier adjoint au maire de Ziguinchor a laissé entendre que, «la Casamance ne saurait être un escalier pour atteindre une ambition », dit-il. Aux jeunes de sa région natale (la Casamance), «ne vous laissez pas entrainer pas des aventuriers», dixit Seydou Sané.


«La jeunesse du Sénégal ne saurait être une rampe d’escalier pour atteindre un vœu et quelques soit ce vœu. On ne doit pas également impliquer la jeunesse dans une bataille pour faire trembler notre pays», dira Seydou Sané. A l’en croire toujours, «nous ne devons pas être égoïste. Le Chef de l’Etat Macky Sall a réalisé beaucoup de chose en Casamance. Et le meilleur cadeau qu’il nous a offert, c’est cette paix tant voulue et souhaitée par tous. Nous n’accepterons pas que des démons de la division détruisent cette paix. C’est la raison pour laquelle, nous allons faire un travail de sensibilisation au niveau des bases, des jeunes et des femmes pour apporter la bonne parole afin que nos populations ne puissent pas être emportées par un vent dont on ne sait d’où il vient», a soutenu M Sané.


S’adressant à la jeunesse casamançaise, «ne vous laissez pas entrainer par des aventuriers », insiste Seydou Sané. Le président du Casa sport et sa délégation se sont rendus tour à tour à Belaye dans la famille du jeune étudiant Famara Goudiaby et à Bignona dans les familles de Cheikh Ibrahima Coly et de Bounama Sylla Sagna avant de terminer chez la famille de la quatrième victime des graves incidents Cherif Abdoulaye Mane qui a succombé des suites de ses graves blessures dans la nuit du mardi 16 au mercredi 17 mars 21 à l’hôpital de la Paix de Ziguinchor. «Nous avons trouvé des familles croyantes, courageuses et qui ont accepté la Volonté divine et le sort qui a été réservé à leur fils. Nous lançons un appel à la jeunesse ; cette jeunesse casamançaise engagée, disciplinée et exemplaire qui ne doit pas se laisser entraîner par des aventuriers qui pensent en faire un escalier pour atteindre leur ambition démesurée. La Casamance ne saurait accepter un tel chantage et ne sera jamais une rampe d’escalier pour réaliser un vœu personnel irréaliste», a conclu Seydou Sané.


                                                                                                 
IGFM

Cet article a été ouvert 345 fois.

Publié par

Harouna Fall

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial