Pentecôte : week-end macabre à Bignona

mardi 25 mai 2021 • 711 lectures • 0 commentaires

Société 3 semaines Taille

Pentecôte : week-end macabre à Bignona

iGFM (Dakar) Week-end de Pentecôte macabre à Bignona : un élève en classe de Terminale meurt noyé dans une piscine d'un hôtel à Badiouré. Le corps d’une fille âgée de 03 ans en état de putréfaction avancé retrouvé à Kadiamor.

Dans la région sud du pays et plus exactement dans le département de Bignona, la peur a encore grandi après ce week-end de présentations de condoléances du leader du parti Pastef/Les Patriotes Ousmane Sonko et de ses camarades du mouvement M2D aux familles des victimes des événements douloureux et tragiques survenus, il y’a trois mois de cela, dans les rues de la capitale du Fogny. En effet, ce samedi, «un groupe de jeunes garçons et filles habitants Bignona avaient quitté leur cité pour une partie de piscine-party à l’hôtel Badiouré sis sur la route nationale qui mène vers la capitale sénégalaise», renseignent nos sources proches de l’enquête. «Un jeune garçon en Terminale, élève au lycée Aoune Sané y a laissé sa vie. Ses camarades dans leur retraite, avaient même oublié qu’un d’entre eux avaient manqué à l’appel. Ce n’est que hier, lundi 24 mai 2021, dans la matinée, que son corps sans vie qui flottait à la surface de l’eau de la piscine, a été par le gérant et le gardien dudit réceptif touristique qui ont aussitôt alerté la gendarmerie et les sapeurs-pompiers», ont ajouté nos sources.
Les hommes en bleu se sont dépêchés sur les lieux du drame. A l’issue de leur constatation d’usage, ils ont ouvert une enquête. Les soldats du feu ont déposé le corps sans vie de la victime à l’hôpital de Bignona. Pour les besoins de l’enquête, les parents de la victime ont été convoqués et entendus hier (lundi 24 mai 2021) par les gendarmes enquêteurs.
Auparavant, le vendredi 21 mai 2021, le corps sans vie d’une fille âgée de 03 ans, portée disparue depuis trois jours, en état de putréfaction très avancé, a été découvert dans le quartier de Kadiamor, situé à la lisière de Bignona. Selon certains renseignements, «tout serait parti d’une partie de «rixe» et d’une mésentente entre une femme travailleuse de sexe et un de ses client ou son amant qui aurait retrouvé dans son lit un autre homme.
Cette dernière va quitter son lit pour venir dire à son client habituel qu’il a un autre client outre que lui. Ce qui n’a pas été du goût de son «copain» habituel qui était en compagnie d’un de ses compères. Les deux amis vont rebrousser chemin avant de revenir sur les lieux quelques heures après. Mais, comble de malheur, ils trouveront toujours sur le lit de leur «copine» le même client. Pour se venger de la dame, ce dernier aurait enlevé la fille de cette dernière avant de l'abuser gravement avant de la laisser dans ses souffrances. Cette dernière âgée de 03 sans va y laisser sa vie. Elle a été découverte 72 heures après», renseignent nos sources.
La gendarmerie a ouvert une enquête. Portée disparue depuis 72 heures, le corps sa vie en putréfaction très avancé, a été récupéré par les sapeurs-pompiers. Le Procureur de la république informé, a autorisé son inhumation. Selon nos sources proches du dossier, «trois personnes qui seraient impliquées dans ce drame qui défraie la chronique à Bignona, ont été interpellées.»
IGFM

Cet article a été ouvert 711 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial