CAN 2021 : une qualification poussive des Lions

mardi 18 janvier 2022 • 873 lectures • 0 commentaires

Sport 3 mois Taille

CAN 2021 : une qualification poussive des Lions

PUBLICITÉ

iGFM (Cameroun) L'équipe du Sénégal a encore été tenue en échec pour la deuxième fois consécutive dans cette CAN 2021. Malgré le nul face au Malawi, ce soir, à Bafoussam, les Lions se qualifient pour les huitièmes de finale.

Un climat abordable à Bafoussam, une pelouse bien arrosée. Le décors est donc planté pour une belle rencontre qui oppose deux équipes en quête de victoire pour les huitièmes de finale.
Titulaire au coup d'envoi, Habib Diallo obtient la première occasion du match (5'). Encore Habib (5') mais sa tête est mal ajustée suite à un centre de Bouna Sarr. À la 7e minute, Sadio Mané qui réceptionne un centre en retrait de Bouna Sarr, mais sa louche est passée au dessus des buts adverses. Les Lions sont bien entrés dans le match avec des passes bien maîtrisées sans aucune précipitation. Ils tentent de construire.
Obligé de réagir, le Malawi tient sa première occasion de la partie après 10 minutes de jeu, mais Koulibaly intervient pour bloquer la frappe de l'attaquant adverse. Six minutes après, le Malawi a failli ouvrir le score suite à une perte de balle de Koulibaly. Ce dernier qui pouvait donner la balle depuis, a préféré se la jouer seul. Ce qui a crée la frayeur dans sa zone. Heureusement que la frappe de l'attaquant du Malawi est passée au dessus des buts de Mendy. Le Sénégal ne se prépcipite pas et le Malawi gagne petit à petit confiance. Premier carton pour Kouyaté dans cette partie, le deuxième depuis le début de la CAN. Il sera forfait pour le huitième de finale.
Le round d'observation se poursuit après 25 minutes de jeu. Les lions dominent dans le jeu, mais peinent à trouver la faille.
En difficulté depuis le début de la rencontre, Koulibaly a été facilement devancé par l'attaquant du Malawi sur une passe longue, mais heureusement que l'adversaire n'a pas concrétisé son action. Une grosse frayeur qui s'est poursuivie avec cette fois une contre attaque qui a aussi failli terminer dans les buts. Mendy a mis sa main pour pousser la balle en corner. Les Lions considérés comme les favoris de cette CAN se font peur à l'image de leur capitaine Koulibaly pas au top de sa forme.
Des Lions encore décevants en première période, sont contraints au nul après 45 minutes de jeu.

Le VAR sauve le Sénégal

Au retour des vestiaires, les Sénégalais ont élevé leur rythme en début de seconde période avec des occasions qui se sont enchaînées, mais rien au final. Aliou Cissé procède à un premier changement avec l'entrée de Bamba Dieng à la place de Habib Diallo (60'). Malgré tout, les hommes de Cissé peinent toujours à concrétiser leurs occasions.
Pape Gueye qui vient d'entrer en jeu à la place de Nampalys, tient sa première occasion mais sa tête passe à côté des buts (72e).

Les Lions premiers de leur groupe

Le Malawi n'abdique pas. Il perturbe la défense sénégalaise jusqu'à obtenir un penalty jugé faux par le VAR (70e). Les Lions ont eu chaud. Et le jeu reprend, mais Sadio Mané est très peu vu ce soir. Les Lions qui jouent avec le feu depuis le début de la rencontre, ont fini par laisser des points avec ce nul blanc (0-0), qui leur permet de se qualifier pour les huitièmes de finale et de terminer à la première place du groupe B avec cinq points devant la Guinée qualifiée malgré sa défaite (2-1) devant le Zimbabwe (éliminé). C'est le Malawi qui se qualifie comme meilleur troisième du groupe B avec 4 points. Le Sénégal défiera le meilleur troisième des groupes A, C ou D. Il faudra attendre pour savoir le prochain adversaie des Lions pour les huitièmes de finale.

Mamadou Salif GUEYE et Cheikh SARR (Envoyés Spéciaux à Bafoussam, Cameroun)

PUBLICITÉ


 

PUBLICITÉ


 


 


 


 


 

Cet article a été ouvert 873 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial