CAN 2025 : la réponse sèche de la Guinée au Nigeria !

vendredi 5 août 2022 • 575 lectures • 1 commentaires

Sport 1 semaine Taille

CAN 2025 : la réponse sèche de la Guinée au Nigeria !

PUBLICITÉ

iGFM (Dakar) La CAN 2025 se jouera en Guinée et nulle part ailleurs. C’est le message que le ministre guinéen des Sports envoie à tous ceux qui doutent encore de la capacité du pays à organiser la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

Président de la Fédération de football du Nigeria (NFF), Amaju Pinnick a récemment suggéré que son pays co-organise la CAN 2025 avec le Bénin. Ces propos sont forcément mal passés en Guinée, qui reste, jusqu’à preuve du contraire le pays-hôte désigné par la Confédération africaine de football (CAF) pour accueillir la compétition.

"Il y a une CAN qui est dédiée à un seul pays, la CAN 2025"

"Aujourd’hui, il y a une CAN qui est dédiée à un seul pays, la CAN 2025, on a dit que c’est pour la Guinée. Mais je vois qu’il y a beaucoup de pays qui se positionnent aujourd’hui pour pouvoir l’organiser parce qu’ils disent que la Guinée n’est pas capable d’organiser cette CAN. Je voudrais leur dire que cette CAN est destinée à la Guinée. Et la Guinée a pris ses responsabilités. A travers le leadership de son président, le colonel Mamadi Doumbouya, et de son gouvernement, la Guinée a décidé d’organiser cette CAN", a clarifié le ministère des Sports guinéen, Lansana Béa Diallo, dans des propos relayés par le site Foot224.

"Ceux qui sont candidats peuvent poser leurs candidatures en 2027 ou en 2029..."

"Donc, je voudrais dire à tous ceux qui sont candidats que leurs candidatures peuvent se poser en 2027 ou en 2029 ou en 2031, mais 2025 c’est pour la Guinée. Et ça, ça doit être clairement écrit par tous les journaux et compris par tout le monde que cette CAN sera organisée ici. Le processus qui est engagé n’est pas en retard, nous sommes largement dans les délais. Les contrats sont signés, l’argent est à disposition. Donc il n’y a rien qui peut nous empêcher d’achever la construction des infrastructures à temps", a conclu le dirigeant.

Même si la CAF ne s'est pas encore prononcée sur cette question, il faut tout de même dire que la Guinée accuse un énorme retard dans les infrastructures à trois ans de la CAN.

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 575 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

1 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial