CAN "Côte d’Ivoire 2023" : la facture arrêtée par la CAF et le pays hôte

lundi 13 juin 2022 • 1633 lectures • 1 commentaires

Sport 2 semaines Taille

CAN

PUBLICITÉ

iGFM (Dakar) Organiser une Coupe d'Afrique des Nations (CAN) de football coûte cher…La Côte d’Ivoire, pays hôte de la 34ème édition, et la Confédération ivoirienne de football (CAF) ont arrêté une facture comportant plusieurs zéros pour l'organisation de la compétition prévue à l’été 2023.

La CAF a fait prendre 3 importants engagements à la Côte d’Ivoire, jeudi à Abidjan. En effet, le Premier ministre ivoirien, Patrick Achi a reçu une delegation de la Confédération africaine de football, conduite par son secrétaire général, Véron Mosengo Omba, dans le cadre des préparatifs de la CAN 2023 en Côte d’Ivoire.

Face au ministre des Sports, Paulin Claude Danho, le président du comité d’organisation local (COCAN), François Amichia, l’émissaire de Patrice Motsepe, président de la CAF, a révelé être venu présenter les trois instruments juridiques censés formaliser la collaboration de l’institution avec l’Etat ivoirien.

“Je suis venu présenter les trois instruments qui vont formaliser notre collaboration avec l’appui de la CAN et le comité d’organisation. Les trois instruments sont les Lettres de garantie du gouvernement auprès de la FIF pour la livraison des infrastructures CAN 2023, le Contrat d’accueil qui mentionne les conditions et terme d’organisation de la CAN et le Document final d’engagement signé entre la fédération et le gouvernement, scelleront les accords entre les parties”, a soutenu M. Véron, jeudi 9 juin 2022, à Abidjan, à la sortie d’une séance de travail à la Primature.

Après la visite des infrastructures dont les travaux s’exécutent selon le calendrier convenu, il a remercié le président de la République, Alassane Ouattara, le Premier ministre Patrick Achi et l’ensemble du gouvernement pour le permanent engagement et l’attention sur l’organisation d’une “CAN 2023 exceptionnelle” matérialisée par les indices que sont l’engagement sans faille, la qualité des infrastructures et l’accueil de son peuple.

En effet, les autorités ivoiriennes mettent les bouchées doubles pour livrer les infrastructures modezrnes aux standars internationaux dans les délais impartis. Et les travaux avancent plutôt bien sur les différents stades.

500 milliards de francs CFA

Selon le journaliste consultant ivoirien, Fernand Dédé, bien introduit à la FIF, le pays de Didier Drogba et de Yaya Touré, va investir environ 500 milliards de francs CFA pour l’organisation de ce tournoi. Comparé à la CAN 2021 au Cameroun, achevée le 6 février dernier par le sacre historique du Sénégal, la facture comporte 200 milliards de FCFA de moins. De sources bien renseignées, le pays des Lions Indomptables a investi plus de 700 milliards de francs CFA (près d’1,1 million d’euro) dans l’organisation de la competition.

Pour revenir en Côte d’Ivoire, ces 500 milliards qui proviennent prioritairement des emprunts bancaires de l’Etat ivoirien, de la CAF et ses partenaires, vont servir à financer non seulement la construction et la rénovation des infrastructures sportives et hôtelières retenues pour la compétition, mais aussi le déploiement des équipements de diffusion et la mise en place des Comités locaux d’organisation (Cocan) dans les 5 villes concernées (Abidjan, Bouaké, Yamoussoukro, San Pedro et Korhogo).

“Je comprends certaines querelles de chapelles mais la Côte d’Ivoire n’a pas le droit de se louper. La CAF note que les choses vont dans le bon sens”, a commenté le journaliste analyste. “Korhogo a pris du retard en raison de la Covid-19, tout comme San-Pedro. A Abidjan, l’on attend de revoir Ebimpé. Le stade Houphouet-Boigny bouge dans le bon sens. Les autorités ivoiriennes rassurent la communauté sportive: tout sera fin prêt au mois de décembre 2022. Il n’y a pas que les stades de compétition et les stades d’entraînement. Il y a les voies d’accès et les sites d‘hébergement”, a indiqué Fernand Dédé.

Concernant la production des matches, les observateurs attendent la publication officielle des structures nationales et internationales retenues pour le câblage des stades et la production pour les télévisions. Le coup estimatif pour la fourniture des moyens logistiques pour la couverture de la coupe d’Afrique des nations 2023 est de 22.079.768.807 FCFA.

Avec Afrique-sur7.ci

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 1633 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

1 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial