CAN féminine : le Maroc élimine le Nigeria, triple tenant du titre

lundi 18 juillet 2022 • 926 lectures • 0 commentaires

Sport 4 semaines Taille

CAN féminine : le Maroc élimine le Nigeria, triple tenant du titre

PUBLICITÉ

iGFM (Dakar) A 11 contre 9, le Maroc, longtemps en manque d’efficacité, a frappé un énorme coup en éliminant le Nigeria, triple tenant du titre, aux tirs au but (1-1, 5-4 tab) pour se qualifier en finale de sa CAN féminine 2022 ce lundi au stade Moulay Abdallah de Rabat.

Après une première période où le Maroc a plutôt bien résisté au Nigeria malgré une frayeur sur une frappe non cadrée par Christy Ucheibe alors que le but était vide, les débats s’intensifiaient au retour des vestiaires et Halimatu Ayinde laissait rapidement les Super Falcons à dix en étant expulsée après recours à la VAR suite à une vilaine semelle (48e). En supériorité numérique, les Lionnes de l’Atlas étaient comme transcendées et les occasions chaudes se multipliaient sur le but nigérian. Salma Amani avait notamment la balle de 1-0 au bout du pied, mais Osinachi Ohale revenait en catastrophe pour l’expédier sur le poteau !

Les filles de Reynald Pedros avaient laissé passer leur chance et allaient le payer au prix fort. Sur un centre de Rasheedat Ajibade, Ifeoma Onumonu plaçait une tête qui rebondissait sur le poteau, mais Uchenna Kanu avait suivi et parvenait à ouvrir le score pour les Super Falcons, avec la complicité involontaire de Yasmin Mrabet, malheureuse buteuse contre son camp (0-1, 62e).

A l’image de la défenseure, au bord des larmes, les Marocaines semblaient très affectées. En apparence seulement car les locales repartaient rapidement à l’attaque et, sur un centre à ras de terre de Rosella Ayane, la gardienne nigériane Chiamaka Nnadozie ne parvenait pas à bloquer le ballon, qui revenait sur Sana Messaoudi, qui égalisait en la fusillant à bout portant (1-1, 66e). Un coup sur la tête puis deux pour les Nigérianes, réduites à neuf après un tacle dangereux d’Ajibade, elle aussi exclue après recours à la VAR (71e).

Le Maroc vendange… puis se rattrape !

Dès lors, le Maroc poussait fort, mais péchait dans le dernier geste : Hanane Ait El Haj envoyait son tir dans les gants de Nnadozie et Ayane dévissait sa frappe dans la foulée entre autres occasions. Surtout, dans le temps additionnel, la capitaine Ghizlane Chebbak croisait trop sa frappe après un superbe déboulé. Il fallait donc en passer par la prolongation, là aussi à sens unique, avec des tirs marocains qui pleuvaient sur le but adverse. Pourtant, aucun d’eux ne faisait mouche et c’est au contraire Gift Monday qui faisait trembler tout un pays en trouvant la barre sur une frappe sèche.

Tout se jouait donc aux tirs au but et les Marocaines réalisaient la sensation face aux plus expérimentées Nigérianes grâce à un arrêt de la gardienne Khadija Errmichi face à Onumonu. Après ce coup d’éclat, les Lionnes de l’Atlas peuvent plus que jamais rêver d’un sacre inédit samedi à domicile contre l’Afrique du Sud, tandis que le Nigeria va manquer seulement sa 3e finale en 14 éditions (pour 11 sacres) !

Avec Afrikfoot

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 926 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial