Casamance : Des échanges de tirs entre militaires et individus armés (DIRPA)

mardi 27 avril 2021 • 934 lectures • 0 commentaires

Société 2 semaines Taille

Casamance : Des échanges de tirs entre militaires et individus armés (DIRPA)

iGFM-(Dakar) Des militaires, qui procédaient à la destruction de vastes champs de chanvre indien en Casamance (sud), ont été pris à partie par des individus armés, près du village de Néma Djinaré, dans la commune de Djibidionne (département de Bignona), a appris l’APS lundi auprès des armées sénégalaises. 

‘’Mercredi dernier, entre 12 h et 14 h 30, des unités militaires ont investi et détruit trois vastes champs de chanvre indien en maturation, au sud-ouest de Néma Djinaré. Nos éléments ont été pris à partie par des individus armés qui assuraient le gardiennage de ces champs de chanvre. Il s’en était suivi un échange de coups de feu qui a contraint les malfaiteurs à battre en retraite’’, explique un communiqué de la Direction de l’information et des relations publiques des armées (DIRPA). 


Depuis quelques jours, des populations des localités concernées accusent l’armée d’avoir ‘’assassiné’’ un des leurs. Elles déclarent avoir trouvé un corps sans vie et ‘’mal enseveli’’ dans les champs de chanvre indien qui ont été détruits. 


Dans son communiqué, la DIRPA évoque un bilan ‘’indéterminé’’ chez les assaillants et dit que les militaires n’ont subi aucun dommage. 


‘’Le bilan fait sur eux est indéterminé. En ce qui concerne nos unités, aucun dommage n’a été noté’’, précise-t-elle. 


Elle affirme que l’opération de sécurisation effectuée par la zone militaire numéro 5, dans les arrondissements de Diouloulou et Sindian, a permis de ‘’démanteler plusieurs [postes de contrôle] illégaux établis par les bandes armées de connivence avec des trafiquants, à Mongone, Boussonor et Balonguir’’. 


Les militaires, qui ont découvert un point de collecte de bois de chauffe dans le village de Tambouye, ont aussi ‘’neutralisé un nombre significatif de moyens utilisés dans le trafic de bois, notamment des véhicules portant une immatriculation étrangère’’. 


La DIRPA signale aussi une ‘’action ponctuelle’’ menée le 17 avril dernier, dans le Nord-Sindian, ce qui avait permis, selon elle, de saisir et de brûler plusieurs sacs de chanvre indien et de détruire 10 puits qui servaient à l’arrosage des champs. 


Elle indique qu’une patrouille menée ‘’conjointement avec le service des eaux et forêts au nord-est de Diouloulou a enregistré des saisies significatives de bois et de chanvre indien’’. 


Les armées sénégalaises assurent qu’elles restent ‘’déterminées à poursuivre la mission de sécurisation qu’ elles mènent sur l’ensemble du territoire national, avec un accent particulier sur les trafics illicites’’.


APS

Cet article a été ouvert 934 fois.

Publié par

Birame Ndour

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial