igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Casamance : Le «Festival du Retour…» pour encourager le retour des populations des villages déplacés…

Actualité

iGFM-(Dakar) Le «Festival du Retour… » initié en Casamance par la paroisse notre Dame de l’Annonciation de Niaguis pour encourager le retour des villages déplacés du fait du conflit, a pris fin ce dimanche 23 février 2020. Plusieurs chefs et personnalités religieuses et coutumières représentants de ces villages déplacés ont pris part à cette première initiative culturelle dans cette zone qui a souffert du conflit casamançais, dédiée à la paix. Ils se sont tous succédé à la tribune lors de cette cérémonie pour appeler l’Etat à accélérer la création de conditions pour encourager l’occupation des localités abandonnées sous l’effet du conflit. Pour le Sous-Préfet de Niaguis Richard Birane Faye, «l’ouverture du «Festival Retour…» est une étape importante dans le processus de paix entamé depuis plusieurs années. L’espoir est né aujourd’hui en Casamance et la paix est irréversible», a indiqué le représentant de l’Etat dans la zone. Si pour les festivaliers, la Beauté, le Bon et le Bien ont communié et conjugué lors de ces retrouvailles culturelles, «la paix est un élément de bonheur et de douceur. Nous disons un grand merci à Dieu qui a fait de la paix un don. Il s’agira pour nous d’encourager le retour des populations qui avaient déserté leurs villages et les pousser à s’entre-aider. Ce festival que nous voulons pérenniser, va redonner espoir à la Casamance », a laissé entendre Abbé Joseph Camille Gomis Curé de la paroisse de Niaguis, initiateur du festival. Si par définition la culture est l’ensemble des solutions que l’Homme apporte à des problèmes que lui pose la nature, «nous sommes convaincus que la clé de la solution de la crise casamançaise, est la culture. C’est un moyen qui, à coup sûr, peut régler cette crise qui sévit dans notre contré depuis plus de 35 ans », a ajouté le Curé de la paroisse de Niaguis. Les recettes issues des différentes festivités, serviront à l’achèvement des travaux de construction de l’église et le presbytère de Niaguis. En passant par les villages de Mlomp, Oussouye, Adéane, Boutoupa-camaracounda…, les populations ont marqué de leur présence lors de ce festival. Des milliers et des milliers de personnes étaient venues assister à ce «Festival de Retour… ». «Nous avons tous, pendant 48 heures, prié pour un retour définitif de la paix en Casamance», ont chanté les participants.

IGFM

 

Derniers articles sur Actualité

Aller vers HAUT