igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

« C’est Balakhnitchev qui était censé récupérer 15% du sponsoring pour la Fédération russe »

justice

iGFM-(Dakar) Le Président Lamine Diack a fait face à la juge, ce lundi, à Paris, pour répondre aux accusations d’abus de confiance, selon Challengesports. Sur les contrats de sponsoring que négociait son fils Massata, Diack père a répondu que le patron de l’athlétisme russe de l’époque Valentin Balakhnitchev devait récupérer les 15% pour sa Fédération.

Sauf que pour le tribunal, Monsieur Valentin Balakhnitchev prenait les 15% du sponsoring que lui versait Pamodzi à son propre compte. Selon les rapports de l’enquête, Ni Massata Diack, ni Balakhnitchev ne versait un sou dans les comptes de l’IAAF ou de la Fédération russe. Selon le tribunal Pamodzi avait négociait un contrat de sponsoring avec Abu Dabi Médias au détriment de Bein Sport avec la société japonaise Danzu, mais les sous ont été versés dans d’autres comptes de sociétés différents à ceux de l’IAAF. Pendant les championnats du monde de Moscou 2013, Pamodzi a acheté les droits à 19 millions de dollars de l’IAAF et les vendre à des médias comme Abu Dabi Médias, RTB à 29 millions de dollars.

Balakhnitchev: « Je n’ai jamais remis de l’argent à Lamine Diack »

L’ancien Président de la Fédération russe d’athlétisme a nié d’avoir remis de l’argent à Lamine Diack pour solliciter la clémence ou l’indulgence envers les athlètes russes suspectés de dopages.

C’est le rapport du tribunal qui donne l’information. Selon des extraits de messages dont le tribunal a possession, l’ancien Président de la Fédération d’athlétisme russe a écrit à travers un message destiné à un inconnu qu’il n’a jamais remis de l’argent à Lamine Diack. Ce que l’ancien patron de l’athlétisme avait même nié à la barre jeudi dernier. Valentin Balakhnitchev a nié selon le tribunal son intention de vouloir corrompre Lamine Diack dans le cadre du dossier de dopage concernant 23 athlètes russes en 2011.

Derniers articles sur justice

Aller vers HAUT